Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Début de l’enquête publique pour le Bus à haut niveau de service

0 05.03.2013 19:41
La création d’un site propre va améliorer la régularité commerciale du bus à haut niveau de service.

La création d’un site propre va améliorer la régularité commerciale du bus à haut niveau de service.

L’enquête publique pour l’aménagement de la ligne T3 de Bus à haut niveau de service (BHNS), entre la gare Nord du Mans et Allonnes, a débuté ce mardi. Elle se poursuivra jusqu’au samedi 6 avril.

En mairie d’Allonnes, les usagers auront quatre rendez-vous pour s’informer sur cette ligne et éventuellement rencontrer le commissaire enquêteur. Au Mans, il tiendra trois permanences.

14 stations

Avec cette future ligne, c’est le dernier volet du « Plan de déplacements urbains » de 2001 qui sera achevé. En tout cas, contrairement à la ligne T2 actuellement en cours de construction entre Préfecture et Hauts de Bellevue, on reste bien dans la mise en service d’un bus et non d’un tramway.

Quand ? « Tout va dépendre des résultats de l’enquête publique. Mais on peut espérer un début des travaux pour la rentrée 2013 », explique Jean-François Soulard, vice-président de Le Mans Métropole, en charge des Transports.

La ligne T3 reliera la gare Nord du Mans à Allonnes -soit 7,2 km- et proposera 14 stations. Première particularité : le bus à haut niveau de service aura droit à 4 km de site propre. Ce sera le cas sur le boulevard Demorieux, sauf au niveau de la rocade.

Le reste sera en site partagé. Une configuration qui devrait permettre une meilleure régularité commerciale et, aux heures de pointe, ramener le temps de trajet entre la gare Nord et Allonnes, de 33 minutes à 20 minutes.

Avec aussi la perspective de transporter 10 000 voyageurs/jour. « Nous aurons 10 véhicules dédiés à cette ligne, avec des bus confortables offrant tous les services du tram avec vente de titres sur le quai et entrée par toutes les portes. Et le BHNS sera toujours prioritaire aux feux », précise Jean-François Soulard.

Patte-d’oie d’Allonnes

Au total, 14 stations seront positionnées sur la ligne. Mais qui dit nouvelle ligne dit aussi travaux. Ils seront moins lourds que pour le tram. Raison toute simple : contrairement au tram, il n’y a pas de déviation de réseaux. « Mais on en profite pour procéder à une modernisation. »

Il faudra quand même s’attendre à quelques petits points noirs. Du côté de la trémie Demorieux (à hauteur de la tour Solaire) qu’il faudra boucher pour permettre au BHNS de passer en surface et rapprocher la première station de la gare Sud, mais aussi au niveau de la Patte-d’oie d’Allonnes qui sera modifiée.

Et c’est peut-être sur ce secteur que le commissaire enquêteur risque d’avoir le plus grand nombre d’observations, l’association des industriels de la ZIS ayant fait part de ses réticences sur le futur aménagement des lieux. On devrait en savoir plus dans 33 jours, au terme des enquêtes publiques.

Didier FOUQUET

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.