Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Dans les artères mancelles, il y a cent ans

0 30.07.2017 07:28
  • Des vélocyclistes au Mans, rue de la Porte-Sainte-Anne, à la fin du XIXe siècle, bien avant la percée centrale. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • Le jardin des plantes au début du XXe siècle. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • Panorama du Mans pris depuis la cathédrale en 1908. Au premier plan, le lycée Montesquieu. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • La caisse d'épargne, place de la Préfecture, au début du XXe siècle. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • La famille de Georges Jagot, l'auteur de ces photos, place de la République, au début du XXe siècle. La statue de Chanzy est restée près de 130 ans place de la République avant de rejoindre la place Washington. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • Un autobus passe devant la statue dédiée aux frères Wright, place du Jet-d'Eau, il y a un siècle. Cette statue se trouve désormais à l'île aux Planches. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


  • L'arrivée du 124e régiment d'infanterie, place de la République, le 16 mars 1901. Le café du Nord, devant lequel passe le cortège, était situé côté rue des Minimes. Photo archives départementales de la Sarthe, 23 Fi, Fonds Jagot


De 1899 à 1936, Georges Jagot a photographié la vie des Manceaux. Un fonds conservé aux archives départementales.

C'est un témoignage inédit et précieux que nous livre Georges Jagot, « propriétaire d'une entreprise d'articles ménagers en fer galvanisé » au Mans.

De 1899 à 1936, ce photographe amateur fixa sur des plaques de verre son quotidien, sa famille ainsi que des événements politiques, religieux et sportifs – « c'était un cycliste passionné », précise-t-on aux archives départementales – se déroulant notamment au Mans. De la gare de tramway aux Jacobins, du pont en X à la rue des Minimes.

Il y a 22 ans, en novembre 1995, Hubert Jagot, petit-fils de Georges Jagot, a déposé les photographies de son grand-père.

« C'est un précieux témoignage de la vie des Manceaux au début du XXe siècle », indique-t-on aux archives départementales. « Des passants anonymes saisis par l'objectif, ou des personnages célèbres qui ont marqué l'histoire mancelle comme Garczynski, Léon Bollée ou Wilbur Wright. »

Numérisés en 2003, ces tirages sont consultables aux archives départementales.

Retrouvez notre page spéciale dans les éditions du « Maine Libre » de ce dimanche 30 juillet.

À lire aussi sur support numérique

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.