Le Mans Colère au collège expérimental Anne-Frank

2 18.12.2012 12:17

C’est une vraie barrière d’incompréhension qui semble se dresser entre certains parents d’élèves et des professeurs, quant au projet du collège expérimental.

Photo « Le Maine Libre », Hervé Petitbon

Des parents d’élèves du collège expérimental étaient rassemblés lundi pour dire leur colère quant à l’évolution du projet. Ils ont trouvé face à eux une équipe éducative unie qui soutient sa direction.

« Nous sommes très inquiets de la tournure que prend le collège. » Devant Anne-Frank lundi soir, ils étaient une quinzaine de parents à manifester à l’appel de la FCPE et à dire leur inquiétude, avec beaucoup de colère.

« Le projet même de collège expérimental est remis en cause, s’alarme Marie-Luce Cepré, déléguée de parents d’élèves FCPE. On ne veut pas qu’Anne-Frank devienne un collège ordinaire. On se bat pour que tout ce qui a été fait depuis sa création en 2001 continue. »

Pour les parents d’élèves, « le nouveau principal, qui a évincé les parents des instances de concertation, a introduit en mai 2012 un règlement intérieur contraire sur de nombreux points au projet d’établissement. Ce soir, [hier, NDLR] il y a le 4e conseil de discipline depuis le début de l’année. C’est inacceptable. Anne-Frank a toujours fait dans la médiation, dans le dialogue avec les élèves avec les systèmes des « Parlons-en » et les ateliers de réparation, et non pas dans la répression. »

« Des actes de violence inacceptables »

Face à eux, de l’autre côté de la grille du collège, les professeurs et membres de l’équipe éducative s’étaient eux aussi rassemblés pour témoigner leur solidarité avec l’équipe de direction.

« Après avoir lu ce que disait une minorité de parents de notre travail et de celui de la direction, nous avons souhaité nous mobiliser pour pouvoir nous expliquer, explique Loïc Jouvin, professeur de technologie au collège. Nous voulons travailler dans un environnement serein. Nous faisons un vrai travail avec la nouvelle direction, qui nous écoute. On veut juste dire aux parents « Laissez-nous faire notre travail ». Cette minorité de parents a une fausse image de ce que nous vivons au quotidien. »

La souffrance est visible. Les professeurs témoignent de leur « peur de la violence. On ne peut pas travailler quand on se fait étrangler par des élèves. Nous restons dans le dialogue avec les élèves, nous faisons notre travail. Mais nous ne pouvons pas accepter certains actes de violence très graves. » Un phénomène qui se serait aggravé depuis l’an passé.

Malheureusement, c’est un dialogue de sourd qui semblait hier soir s’être instauré entre les deux parties. Une absence de communication jugée « fort regrettable » par Emmanuel Roy, directeur d’académie, attentif à la situation.

« Le projet du collège expérimental doit vivre mais il doit être capable d’innover. Il se passe des choses formidables à Anne-Frank. Mais la violence reste inadmissible. Il faut faire confiance à la nouvelle direction qui est très expérimentée. La communauté éducative du collège Anne-Frank, comprenant enseignants et parents, doit absolument rester soudée »

Les parents d’élèves seront d’ailleurs reçus mercredi, à la direction d’académie.

Mathilde BELAUD

 

Commentaires (2)

LA FRANCE DE DEMAIN .
CITOYEN72400 jeu, 20/12/2012 - 14:08

Bien d'accord avec vous Côme .
De nos jours , certains enfants ne sont pas conçus pour être élevés , mais parce qu'ils sont des pourvoyeurs d'allocations .

De nos jours , on ne parle plus d'équipe enseignante , mais d'équipe éducative alors que c'est le rôle des parents .
A moyen terme , nos comptes sociaux et fiscaux ni résisterons pas , car les enfants reproduisent le schéma de vie des "parents" .

A quoi cela sert de parler
Côme mer, 19/12/2012 - 08:13

A quoi cela sert de parler maintenant?
Un élève fout le bordel dans la classe je trouve ça normal de le sanctionner. Quand j'étais élève, on respectait les profs et toutes les personnes de l'établissement. C'est peut être a vous les parents de vous remettre en cause sur l'éducation de vos enfants.
L'école n'est pas la pour les éduquer mais les instruire, ce qui est fortement différent.
Ce qui me révolte, c'est quand il est prouvé qu'un gamin fout le bordel, les parents réfutent cela. " Ce n'est pas lui, c'est pas possible, etc...)".
Faut pas se voiler la face, si il est incorrecte dans l'établissement, c'est que son éducation laisse à désirer.
C'est pas au corps enseignant de subir les conneries de vos "chers enfants", Mais a vous "Parents" de leur apprendre le Respect et la politesse.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.