Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Cinq raisons d’aller voir le cirque Bouglione

0 23.05.2013 06:40
Les Bouglione font leur show.

Les Bouglione font leur show.

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Jusqu’au 2 juin, la troupe du cirque Bouglione présente le spectacle Rock’n’roll circus sous leur chapiteau, installé sur le parking Chancel.

Durant deux heures, c’est le grand show. Les artistes sur scène, en majorité des Bouglione, changent de casquettes pour amuser la galerie.

1- Classique et moderne

Bouglione et son Rock’n’roll circus, « c’est l’esprit du cirque à l’ancienne avec la culture du XXe », selon les mots de son dirigeant André-Joseph Bouglione.

En témoigne la musique très éclectique qui passe du baroque et classique au punk et hard-rock. La troupe casse aussi les codes du cirque classique tout en les reprenant. Le fameux Monsieur Loyal, au lieu d’être dominant et propre sur lui, multiplie les erreurs.

2- On rigole !

Dès le début du spectacle, le public se fait alpaguer par les artistes avec des blagues plutôt potaches. Et ça n’arrête pas durant les deux heures du show, et cela même pendant les transitions entre les numéros, c’est pour dire !

Les enfants rigolent aussi avec les chutes, les fausses bagarres et les costumes très loufoques.

3- Les numéros

Voltige, jonglage (solo et diabolo), funambule, clown, magie, domptage, acrobatie… Les numéros des six artistes sont très variés.

Et ils ne sont pas seuls sur scène : il y a aussi 25 chevaux, quatre tigres, six chameaux, des vaches et des lapins pour la magie.

À voir absolument, le numéro de Marine Durand qui fait un show de hula-hoop sur une musique créée pour l’occasion pour le groupe de rock-festif, Les Apatrides.

4- Le chapiteau

Tout neuf, le chapiteau compte 1 000 places réparties sur 2 000 m2. Avec ses quatre mats invisibles, il a été refait pour une meilleure isolation et confort public.

Quand on se trouve à l’intérieur, avec les guirlandes festives, « on a l’impression d’être la nuit », suggère André-Joseph Bouglione.

5- L’histoire des Bouglione

La famille Bouglione, aujourd’hui en piste, est la 7e génération d’artistes. Le cirque date des années 1920 où les ancêtres du dirigeant actuel tenaient une ménagerie foraine.

Coup de poker, après la guerre, quand la famille Bouglione découvre dans un train désaffecté un stock d’affiches de Buffalo Bill. Ils lancent alors un spectacle inspiré du célèbre cow-boy, le Stade circus Buffalo Bill, et cinq ans après, c’est le grand succès.

Alice PAPIN

Parking Chancel, Le Mans. Tarifs : 32 €, réduit 13 €.

Horaires : vendredi 24 mai à 19h30, samedi 25 à 15 heures et 19h30, dimanche 26 à 16 heures, mercredi 29 à 15 heures, vendredi 31 à 19h30, samedi 1er juin à 15 heures et 19h30, dimanche 2 juin à 16 heures.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.