Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Bernard Mabille : "Je ne suis pas un sniper"

0 30.01.2013 14:31
Bernard Mabille : il aime le sur mesure…

Bernard Mabille : il aime le sur mesure…

DR

La tournée de l’humoriste Bernard Mabille passe par Le Mans. Journaliste, parolier de Thierry Le Luron en son temps, co-auteur du Bistrot d’Anne Roumanoff, sociétaire historique des « Grosses têtes » de Philippe Bouvard, pilier de la revue de presse du cabaret des Deux- Anes, Bernard Mabille voit la vie en rire : il fracasse avec jubilation, taille avec délectation, tire sans sommation.

"Le Maine Libre" : Peut-on rire de tout ?

Bernard Mabille : Je pense qu’on peut rire de tout et avec n’importe qui, quoique prétendait Pierre Desproges, mais pas n’importe comment. J’aime me moquer de tout mais de façon gentille, irrévérencieuse mais sans faire de mal, plutôt de la grosse taquinerie. Je ne me moquerais jamais d’un handicapé par exemple.

Vous avez un secret ?

J’essaie de me moquer de moi-même. Dès qu’on a fait ce chemin-là, on peut se moquer des autres.

C’est valable pour tout le monde ?

Oh si j’avais le physique d’un play-boy, comme Brad Pitt, je ne pourrais pas me moquer des choses et des gens de la façon dont je le fais. Evidemment j’aurais d’autres satisfactions, Angelina Jolie par exemple.

Il y a plusieurs degrés à l’humour... celui de Stéphane Guillon ?

Stéphane Guillon a beaucoup de talent et un style. Mais je ne suis pas dans ce créneau-là, je ne suis pas un sniper.

Vous avez une méthode de travail ?

Aux Grosses têtes avec Peroni, nos échanges sont totalement improvisés. Sauf les billets que j’aime bien faire. Avec Roumanoff il faut écrire, polir, la virgule là où elle doit être placée. Un travail de pointilliste. Avec Bouvard on est dans l’impro totale, c’est de la barbouille. Je prends des notes au fur et à mesure, l’actualité mais aussi à force de vivre comme on vit on finit par traverser la vie d’une certaine façon. Je suis un très bon vivant, mais travailleur aussi. Je me lève tous les matins entre 4 heures et 5h30.

Vous apportez votre nouveau spectacle au Mans !

Ce spectacle je l’ai fait 150 fois à Paris. Maintenant je suis en tournée mais la partie actu je la revise tous les jours.

Quand vous entrez en scène, vous devinez quel sera l’accueil ?

La salle on la sent dès que le rideau ouvre. Je préfère quand elle murmure que quand elle est de glace. Mais en général la salle est conquise d’avance. Avec la radio on est chez les gens toute l’après-midi. Alors on vient en copain, on est considéré comme quelqu’un de la famille.

Bernard Mabille en One man show
mercredi 6 février à 20h30 au Palais des Congrès.
Tarifs: 35 € et 32 €.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.