Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Amiante : les anciens de Carel et Fouché arrêtent les frais

1 17.07.2017 16:40
Jean-Pierre Prigent, Me Vrillac et les anciens salariés de Carel et Fouché mettent un terme à leur combat pour obtenir de leur dernier employeur un préjudice d’anxiété. Photo archives « Le Maine Libre » Denis Lambert.

Jean-Pierre Prigent, Me Vrillac et les anciens salariés de Carel et Fouché mettent un terme à leur combat pour obtenir de leur dernier employeur un préjudice d’anxiété. Photo archives « Le Maine Libre » Denis Lambert.

Déboutés en juin de leurs demandes de préjudice d'anxiété face à Alstom Holding, les anciens salariés de l'usine mancelle Carel et Fouché ont décidé de ne pas se pourvoir en appel.

Déboutés en juin par le conseil des prud'hommes de leurs demandes de préjudice d'anxiété auprès de leur dernier employeur, Alstom Holding, les anciens salariés de l'usine mancelle Carel et Fouché, qui ont été exposés à l'amiante pendant des années, ont renoncé à faire appel.

C'est la prescription qui a eu raison des demandes des 140 adhérents du collectif amiante de l'association des anciens de Carel et Fouché, cette célèbre entreprise fabricant des voitures ferroviaires pour la SNCF, fermée en 1987.

« Alstom Holding a été déboutée de ses demandes de remboursement de ses honoraires d'avocat », rappelle Jean-Pierre Prigent, vice-président de l'association des anciens de Carel et Fouché. « Aller à la cour d'appel d'Angers nécessiterait de nouveaux frais de dossiers et nous ferait courir le risque de devoir, cette fois, payer les remboursements des frais d'avocat d'Alstom Holding. »

Plus d'informations dans nos éditions du « Maine Libre » du mardi 18 juillet.

À lire également sur support numérique

Commentaires (1)

Droit de la fermer
Isle of Man mar, 18/07/2017 - 12:35

La justice marche sur la tête , à moins que ce soit tout le pays . Si les salariés contaminés doivent en plus payer les frais de justice en risquant l'appel bien sûr que ça fait réfléchir . Mais au fait dans cette affaire qui est le plaignant , les employés ou l'employeur qui les a exposé à cette saloperie ?

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.