Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans 24 H rollers : la nuit, un passage redouté

0 01.07.2017 20:41
  • Les patineurs se sont entraînés en amont dans le but de réussir l'exploit d'être finisher. Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon


  • Les patineurs se sont entraînés en amont dans le but de réussir l'exploit d'être finisher. Photo "Le Maine Libre" Hervé Petitbon


La 18e édition des 24H rollers s'est lancée à 16 heures, samedi pour plus de 4 000 patineurs.

Pour boucler les deux tours d'horloge et passer le drapeau à damiers, les 390 équipes doivent affronter la nuit. Un moment appréhendé mais organisé.

Même si ce week-end reste pour les nombreuses équipes amateurs engagées, un moment festif et de franche camaraderie, la compétition et la performance n'en sont pas moins oubliées.

Les patineurs se sont entraînés en amont dans le but de réussir l'exploit d'être finisher. Pour cela il faut assurer les relais de jour comme de nuit. Et la gestion est différente.

Pour les amateurs de l'équipe Normand'skat Boys 2 composée de dix patineurs, c'est entre 22 heures et 6 heures que l'équipe va se scinder en deux. Une moitié ira dormir pendant que l'autre se relaiera toujours sur le schéma : un tour, un relais. Pour se reposer, le camping à proximité permettra d'être loin de l'agitation.

Plus d'informations dans nos éditions du « Maine Libre » datées de ce dimanche 2 juillet.
À lire en version numérique

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.