Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Grand-Lucé Une plongée dans le sous-sol lucéen [Vidéo]

0 07.10.2017 09:39
  • Michel Baille sur une zone d'effondrement

    Michel Baille sur une zone d'effondrement

  • "L'an 1747, il a été tiré du tuffeau pour bâtir le château du Grand-Lucé."

    "L'an 1747, il a été tiré du tuffeau pour bâtir le château du Grand-Lucé."


  • Les deux hommes à l'origine de la topographie de la carrière.

    Les deux hommes à l'origine de la topographie de la carrière.

Dans le cadre des journées nationales de la spéléologie, le public va pouvoir découvrir ce week-end le sous-sol lucéen.

Les mordus du club de spéléo attendent 300 personnes sur les deux journées.

« C'est complet, archi-complet », annonce Michel Baille, fondateur du club de spéléologie Aremis 72. « On a même dû refuser du monde. »

Chaque année, la découverte des carrières du Grand-Lucé connaît un succès fou. C'était au départ une idée du préfet, à l'époque où la petite cité lucéenne menaçait de s'effondrer.

La descente se fait par un puits. 26 mètres plus bas, les galeries se développent sur 1 400 mètres.

On y voit la marque des hommes ayant creusé les blocs de tuffeau et la trace des chariots alors tirés par des chevaux.

La date la plus ancienne retrouvée remonte à 1599.

Ici gît également la preuve formelle que la carrière a servi à construire le château voisin avec cette inscription à même la pierre : « L'an 1747, il a été tiré du tuffeau pour bâtir le château du Grand-Lucé ».

Plus d'informations dans " Le Maine Libre" ce samedi 7 octobre

A lire en version numérique en cliquant ici.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.