Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Sarthe parie sur la filière numérique

0 05.02.2013 06:59
Inspirée de la Cantine nantaise, la Ruche mancelle se veut un espace dynamique dédié aux nouvelles technologies.

Inspirée de la Cantine nantaise, la Ruche mancelle se veut un espace dynamique dédié aux nouvelles technologies.

Photo archives « Presse Océan »

Très haut début, "Ruche" pour entreprises innovantes : pour attirer les emplois de demain, le département mise sur Internet.

La croissance sera numérique ou ne sera pas. Face à l’essor d’Internet, le Conseil général, Le Mans Métropole et la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Sarthe font le même pari pour les vingt ans à venir : faire de la Sarthe une place forte des métiers du Web.

La stratégie : attirer les talents et les entreprises innovantes, notamment parisiennes, et les regrouper dans un lieu, la Ruche numérique, pour créer de l’emploi. Dans un territoire qui part quasiment de zéro dans ce domaine, la tâche ressemble à une petite révolution.

L’équipement

Pour attirer et développer des entreprises, une condition : l’Internet très haut débit. Dans ce domaine, la Sarthe est plutôt bien lotie, même s’il reste des « zones blanches », puisqu’elle est déjà raccordée au haut débit depuis plusieurs années. Reste à passer à l’étape suivante, le très haut débit, grâce à l’installation de la fibre optique.

« Le chantier est colossal », indique Jean-Marie Geveaux, président du Conseil général : 400 millions d’euros sur une génération, financés par les collectivités locales, la Région, l’État, et peut-être l’Union européenne. « On va faire des tranchées, comme pour un réseau de gaz », explique Loïc Richer, chargé du développement numérique à la CCI. « C’est un très gros chantier. Mais si on n’a pas ce très haut débit, on n’aura pas les entreprises. »

Le lieu

Inspirée du modèle de la Cantine de Nantes, la Ruche numérique mancelle devrait ouvrir ses portes fin mars gare sud. Elle comprendra au total près de 1 500 m² de bureaux dédiés aux métiers du numérique : 350 m² d’espaces collectifs (coworking, formation, atelier), 350 m² pour une pépinière d’entreprises de la filière web, et 700 m² dédiés à l’accueil d’entreprises du numérique de plus de trois ans.

Le concept

Rassembler les entreprises en un même endroit pour créer une émulation et développer des projets innovants.

« Quand on condense de la matière grise, on arrive à aboutir à des créations d’entreprises, à des idées qui se développent », explique Loïc Richer. La vitrine de la future filière sera le quartier d’affaires Novaxis, gare sud. Avec deux arguments : la proximité avec Paris en TGV, et des prix immobiliers attractifs. « Novaxis sera le lieu d’accueil des entreprises du numérique et du tertiaire dans les 20 ans à venir », souligne Loïc Richer.

Les handicaps

Le Mans part quasiment de zéro en matière de numérique. Un réveil peut-être tardif alors que d’autres villes ont pris le virage numérique il y a déjà plusieurs années.

Pas facile, dès lors, de tirer son épingle du jeu, surtout dans une région où le poids lourd nantais concentre 60 % des entreprises du secteur.

Autre problème : le recrutement. Si des formations en informatique existent (université, écoles d’ingénieurs, BTS, CCI…), elles sont disparates. Leur donner plus de visibilité est impératif.

L’Université a déjà commencé à regrouper ses filières dans un Institut informatique et usages. La CCI planche, elle, sur un centre de formation aux métiers du numérique, qui serait le premier du genre dans la Région. À voir si ce sera suffisant.

Julien PROULT

+Loïc Richer présente le projet de Ruche numérique du Mans [Vidéo]

+Les plans de la future Ruche numérique du Mans

+Objectif digital : le club des entrepreneurs locaux

+Bientôt un centre de formation aux métiers du Web ?

+Le "cloud" déjà au Mans avec BPL Global [Vidéo]

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.