Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Milesse Cinq bonnes raisons d’aller à la grande vente d’Emmaüs Sarthe

0 01.06.2013 08:38
Un nouveau barnum de 400 m2 attend les acheteurs ce week-end à Montaillé.

Un nouveau barnum de 400 m2 attend les acheteurs ce week-end à Montaillé.

Photo "Le Maine Libre"

Le domaine de Montaillé et les deux friperies mancelles attendent les visiteurs ce samedi et dimanche.

1- Acheter solidaire

« Notre revenu, c’est notre travail », résume Laurent Roy, un des responsables de la communauté Emmaüs Sarthe, « nous ne touchons aucune subvention, on vit grâce à la générosité des donateurs et à l’activité des compagnons. »

Acheter à Emmaüs, c’est contribuer à faire fonctionner « un cercle vertueux ». Ce week-end, la grande vente d’été figure comme le point d’orgue de l’année. Entre 10 000 et 15 000 visiteurs sont attendus.

L’occasion pour communiquer sur ce modèle alternatif au service de l’homme. « Nous ne sommes pas qu’une salle de vente, nous souhaitons faire connaître ce qui se vit ici. » Un stand des amis de la communauté sera installé dans la grande salle de vente et mènera une opération « recrutement » de bénévoles.

2- Aider Artisans du monde

A Emmaüs, la solidarité s’exerce aussi vers l’extérieur. Le mouvement a conclu un partenariat avec Artisans du monde qui avait sollicité la communauté. L’association spécialisée dans le commerce équitable aura un étal à Montaillé ce week-end. De plus, un point de restauration sera proposé ce samedi midi. Au menu : brochettes-frites. Les bénéfices de ce stand iront à Artisans du monde.

3- Découvrir la nouvelle caverne d’Ali Baba

Meubles, bibelots, jouets, disques, bijoux, fripes, cadres, électroménager, vaisselle… Comme pour chaque grande vente, tous les ateliers seront ouverts. Nouveauté avec l’utilisation d’un nouvel espace de vente. Un barnum de 400 m2 a été installé à l’arrière de la grande salle. On y trouvera les vieux outils, les cartes postales, les timbres et médailles et les luminaires.

4- Dénicher des livres d’exception

Autre nouveauté : les ouvrages précieux quittent l’espace livres. Ils ont droit à un stand spécial aménagé dans la première salle. « On y trouve des bouquins extrêmement rares, des livres anciens et précieux », annonce le président d’Emmaüs Sarthe, Michel Lopez, qui cite pour l’exemple « une encyclopédie sur les champignons extraordinaire ».

Le tenancier du stand enchérit avec « l’œuvre de Rabelais en six volumes illustrée par Gustave Doré ; une superbe vieille bande dessinée anglaise ; Le livre de la chasse de Gaston Phébus ; ou un livre de peintures automobiles de Bernard Buffet ».

5- Visiter l’atelier détourn’

Les artistes de l’atelier de détournement d’objets ont bien sûr droit de cité. Leur activité suscite un bel engouement. « Ça prend de l’ampleur, la détourn’connaît un véritable succès. » Les objets utilitaires ou décoratifs élaborés à partir de marchandises vouées à être jetées ont trouvé leur clientèle. « Ça génère une dynamique et il y a un modèle économique derrière l’utilisation de choses irrécupérables. »

Arnaud VASLIN

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.