Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Flèche Trois pilotes sarthois sur les traces de l’Aéropostale

0 12.10.2014 19:42
Jean-René Beauvais, Lauréline Henkens et Bernard Hubert constituaient l'équipage engagé sous les couleurs de l'aéroclub fléchois.

Jean-René Beauvais, Lauréline Henkens et Bernard Hubert constituaient l'équipage engagé sous les couleurs de l'aéroclub fléchois.

Trois membres de l’aéro-club de La Flèche ont participé au rallye Toulouse/Saint-Louis du Sénégal/Toulouse. Lauréline Henkens, Bernard Hubert et Jean-René Beauvais étaient de retour samedi après un périple de 15 jours.

Les deux Fléchois et le Sabolien ont vécu « une expérience aéronautique et humaine très forte ».

Bernard Hubert, à l’initiative de l’aventure, affirme : « Le rallye Toulouse/Saint-Louis, c’est le chemin de Compostelle des pilotes. C’est une leçon d’aéronautique chaque jour. On est confronté à des situations particulières qu’on ne vivrait pas en restant autour de l’aérodrome ». Jean-René Beauvais, qui est le moins capé des trois pilotes, indiquait « avoir beaucoup appris en 15 jours ».


Lauréline Henkens, instructrice à l’aéroclub, jouait le rôle de chef d’équipage : « Je leur ai donné quelques conseils mais ils s’en seraient très bien sortis sans moi. Et de toute façon, quel que soit le niveau d’expérience, la magie du vol reste la même ».

Des lieux qui ont inspiré Saint-Ex

Survoler le désert et s’y poser restera longtemps gravé dans la mémoire des trois Sarthois. « On rentre avec plein de paysages fabuleux dans les yeux. Le désert, c’est comme une magie » témoigne Bernard Hubert. Le rallye a emmené l’équipage fléchois sur des lieux mythiques de l’histoire de l’aviation. « Une des étapes les plus émouvantes, c’était celle de Tarfaya, autrefois le Cap Juby où Saint-Exupery a imaginé et écrit Le Petit Prince. On voit le ciel et les étoiles - et la solitude aussi - qui ont inspiré Saint-Ex ».

Jean-René Beauvais est sur la même longueur d’ondes : « On est sur les traces de l’Aéropostale. On retrouve l’inspiration de ce que les pilotes ont pu vivre. À Tarfaya, dans cette ambiance désertique avec des gamins à courir partout, on touche un peu plus près Saint-Ex. C’est une super-expérience ».
Pour la petite histoire, l’équipage sarthois a terminé à la 4e place du rallye. L’essentiel n’était pas là. « Comme sur le chemin de Compostelle, qu’importe la vitesse ; il n’y a rien à gagner sinon le plaisir de l’avoir fait ».

Plus d'informations dans nos éditions du "Maine Libre" de ce lundi 13 octobre.
A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.