Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Flèche Par solidarité, les salariés font don de leurs congés à une collègue

1 09.05.2016 07:00
Cindy Mascher (au centre avec la photo de son fils) remercie ses collègues de lui avoir fait don de leurs congés.

Cindy Mascher (au centre avec la photo de son fils) remercie ses collègues de lui avoir fait don de leurs congés.

Photo "Le Maine Libre"

Par solidarité, des salariés de Jardiland ont donné leurs jours de congés payés à une de leurs collègues dont l’enfant, polyhandicapé, va se faire opérer au mois de juin à Paris.

Cindy Mascher, la maman de Lenny, six ans, bénéficie d’une loi encore peu connue : la loi Mathys, qui permet le don de congés payés. En quelques semaines, la maman a déjà accumulé 46 jours de congés payés. Et ce n’est pas fini ! D’autres peuvent encore s’ajouter car ses collègues ont jusqu’au 22 mai pour se manifester...

Retrouvez l'intégralité de cet article dans "Le Maine Libre" de ce lundi 9 mai. A lire également en version numérique en cliquant ici

Commentaires (1)

Le geste est beau mais...
robertsand lun, 09/05/2016 - 08:53

Même si on ne peut que se féliciter de ce geste, il n'empêche que cela ne devrait pas exister dans un pays dit "civilisé". La Loi Mathys n'aurait pas dû être votée en l'état.
Dans des circonstances telles que cela, d'office les parents devraient pouvoir obtenir des absences prolongées rémunérées, via l'Entreprise (si elle est de bonne taille) ou la Sécurité Sociale.
C'est une goutte d'eau dans notre budget ces cas de figures et, franchement, les erreurs (ou mauvais choix) financières de nos politiques coutent 10000 fois plus que les besoins annuel en logistique pour sauver ces enfants.
Actuellement, dans beaucoup de Convention Collective, les parents peuvent avoir jusqu'à 2 semaines de congés pour garder un enfant (de moins de 12 ans) malade même pour une simple grippe...et là, aucun texte de Loi ne prévoit de pouvoir accompagner son enfant dans une situation grave, voir alarmante !!!!! Une aberration de plus.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.