Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Flèche Le Prytanée en fête ce week-end

0 25.06.2015 11:00
Bastien Labussière, prix d'honneur l'an dernier, a intégré l'école de Saint-Cyr. Il devrait être présent ce dimanche pour la remise des prix.

Bastien Labussière, prix d'honneur l'an dernier, a intégré l'école de Saint-Cyr. Il devrait être présent ce dimanche pour la remise des prix.

Photo archives « Le Maine Libre »

Plus de 3 000 personnes sont attendues ce week-end au Prytanée national militaire de La Flèche, à l'occasion de la traditionnelle Fête de trime.

C'est dimanche, en fin de matinée, que sera décerné le prix d'honneur 2015. Récompense qui salue le travail, le comportement d'un élève de classes prépas qui s'apprête à quitter l'établissement. L'an dernier, ce prix avait été attribué à Bastien Labussière qui, depuis, a intégré l'école de Saint-Cyr.

La veille, samedi, ce sont des démonstrations sportives qui seront proposées au public, à partir de 15 heures, toujours dans le quartier Henri-IV.

Ces animations, comme la remise des prix le dimanche, sont ouvertes au public et gratuites. Cette année, cette Fête de trime sera présidée par un ancien prix d'honneur, le général de corps d'armée Bernard de Courrèges d'Ustou, directeur de l'Institut des hautes études de la Défense nationale et de l'enseignement militaire supérieur.

Plus d'informations dans l'édition Sarthe Loir du « Maine Libre » du vendredi 26 juin. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.