Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Ferté Maison médicale de garde : on va encore trop souvent aux urgences

0 07.02.2013 09:32
Le docteur Jean Rudelle est trésorier de l’Adops 72 (Association départementale de la permanence des soins) et médecin généraliste installé à Montfort-le-Gesnois.

Le docteur Jean Rudelle est trésorier de l’Adops 72 (Association départementale de la permanence des soins) et médecin généraliste installé à Montfort-le-Gesnois.

Les maisons médicales de garde sont actives depuis octobre 2012 en Sarthe. Celle de La Ferté-Bernard, située près de l’hôpital, dessert un bassin de vie de 100 000 personnes. Mais les patients la connaissent encore mal.

Sur quasiment 400 médecins en Sarthe, 88 % ont adhéré, mais seulement 189 assurent des gardes actuellement. A La Ferté, un des plus grands secteurs qui rassemble les cantons de Tuffé, Montmirail, Vibraye… jusqu’à Connerré inclus, ils sont une douzaine dont uniquement neuf qui habitent « sur place ».

En revanche les trois médecins salariés du centre municipal de santé fertois n’ont toujours pas les accords (caisse de cotisation et récupération du temps de travail) pour participer eux aussi aux tours de garde.

Enfin, depuis que l’Association des médecins de garde est dissoute à La Ferté, le nombre d’appels a baissé de 30 à 50 %. « Les gens sont perdus, ils ne savent pas où aller, si bien qu’ils vont aux urgences du centre hospitalier dont le délai moyen d’attente est de 14 minutes. C’est assez rapide, on ne refuse personne… et c’est aussi gratuit. Mais ça engorge le service. Les gens doivent se montrer raisonnables », rappelle la directrice de l’hôpital, Catherine Robic.

Horaires
La maison médicale de garde fonctionne tous les soirs (semaine et week-end) de 20 heures à minuit, le samedi de 12 heures à 20 heures, et dimanche et jours fériés de 8 heures à 20 heures. La durée de déplacement du patient ne doit pas dépasser la demi-heure. C’est le 15 qui l’oriente obligatoirement, et alerte le médecin de garde.

Inutile donc de se rendre directement au cabinet, vous y trouverez porte close. Un nouveau service où on doit aussi justifier les appels : ce n’est pas un centre de renseignements, et un rhume n’est pas si grave. Au centre 15, on conseille si besoin, on peut aussi lancer une prise en charge hospitalière, etc., 24 heures sur 24. « Mais on n’informe pas sur la taille des couches-culottes. »

 

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.