Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Ferté Gérard Guesné : "Les triathlètes aiment notre sourire" [Photos]

0 19.08.2013 16:19
  • Photo "Le Maine Libre"

    Nombre de participants record dans plusieurs épreuves, comme ici le "fun tri" du dimanche matin (300 participants).

  • Photo "Le Maine Libre"

    Après 500 mètres de nage dans le plan d'eau de La Ferté-Bernard, les concurrents du "fun-tri" ont dû parcourir 20 km à vélo et 5 km à pied.

  • Photo "Le Maine Libre"

    Les participants au fun-tri sortent de l'eau à 21,5 °C.

  • Photo "Le Maine Libre"

    Dimanche matin, des bénévoles de La Ferté aident les paratriathlètes du challenge national handisports à sortir du plan d'eau.

  • Photo "Le Maine Libre"

    Quatorze paratriathlètes se sont mesurés dimanche matin, dont trois membres de l'équipe de France et un champion d'Europe.

L'organisateur du week-end triathlon (natation, vélo et course à pied), qui s’est tenu samedi et dimanche sur la base de loisirs, dresse un bon bilan de la manifestation, et ce malgré la météo capricieuse qui a un peu refroidi les spectateurs.

"Le Maine Libre" : Que retenez-vous de ce 27e triathlon fertois ?

Gérard Guesné : Nous avons vécu un très beau week-end. Sur le plan sportif, on ciblait 900 participants, on est un peu au-delà. Il n’a pas eu de pépins ni de litiges. Les courses ont été belles : que ce soit celles des jeunes - toujours très disputées -, le tri-relais, et même le triathlon courte distance du dimanche après-midi. Il aurait pu être monotone, avec Toumy Degham et Julie Le Colleter comme grands favoris mais, derrière, les places ont été très disputées. La participation a également été forte du côté des bénévoles : qu’ils s’agissent de licenciés du club, de parents et même d’ enfants. En revanche, le public est venu un peu moins nombreux à cause de la météo, mais on ne peut pas tout avoir…

Les athlètes aiment revenir à La Ferté-Bernard. Qu’est-ce qui fait la force de cette course ?

La qualité de l’organisation : tout est bien rôdé. Et l’accueil. Les athlètes nous le disent souvent : ils aiment notre sourire. D’ailleurs, nous attirons des sportifs dans le même état d’esprit que nous. Toumy Degham ne manque jamais de nous envoyer un petit mail une fois le week-end terminé pour nous remercier gentiment. D’année en année, notre objectif est d’arriver à garder cet état d’esprit qui semble réunir tout le monde.

Les partenaires sont-ils aussi fidèles que les triathlètes ?

Oui. Je pense que nous véhiculons une bonne image, les partenaires sont donc plus enclins à nous être fidèles. De notre côté, nous gardons nos partenaires historiques, même si ce ne sont pas ceux qui nous donnent le plus d’argent. Notre seul objectif est d’arriver à financer les différents événements du week-end, ce qui représente un budget de 25 000 €. A noter que nous sommes chaque année partenaires d’une association caritative locale, à laquelle nous reversons une partie de nos recettes. Pour cette 27e édition, nous avons choisi le centre Lesiour-Soubieu, qui recera un chèque d’environ 560 €.

Pour voir nos images des courses "avenir", qui ont réuni une centaine d'enfants dès six ans, c'est ici.

Pour connaître les résultats du triathlon courte-distance, l'épreuve élite, c'est par là.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.