Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Ferté-Bernard Ordures ménagères : pourquoi la taxe augmente

0 02.07.2014 15:38
La taxe d’ordures ménagères coûte aujourd’hui en moyenne 77,77 € par habitant sur l'Huisne sarthoise.

La taxe d’ordures ménagères coûte aujourd’hui en moyenne 77,77 € par habitant sur l'Huisne sarthoise.

Photo "Le Maine Libre"

La gestion des ordures ménagères va coûter plus cher aux habitants de la communauté de communes de l'Huisne sarthoise (cantons de La Ferté et Tuffé) cette année. Selon la zone où ils résident, ils paieront une taxe en hausse de 5,74 % à 5,87 % par rapport à l’an passé.

Coûts non prévus sur l’usine du Ganopin

Cette augmentation sensible est directement liée aux difficultés financières rencontrées par le Smirgeomes. En 2013, le syndicat qui s’occupe de la collecte et du traitement des déchets sur le territoire a affiché un déficit de fonctionnement de 473 936 €.

D’après le nouveau président élu fin mai, Michel Odeau, deux facteurs expliquent cette mauvaise passe : « Le passage de la TVA de 7 à 10 % sur nos contrats. Et des coûts non prévus sur le site du Ganotin, à Ecorpain. »

La nouvelle usine de traitement des ordures ménagères, qui a ouvert ses portes fin 2012, ne devait pas produire de lixiviats. Sauf qu’elle a rejeté 6 979 m3 de ces jus de poubelle sur l’année 2013, obligeant le Smirgeomes à débourser 189 000 € pour les traiter. « Nous sommes en train de chercher une solution avec l’exploitant Veolia », indique Michel Odeau.

Déchetterie en attente

En attendant, le Smirgeomes a besoin d’argent frais. Une participation plus importante a donc été demandée à la communauté de communes de l’Huisne sarthoise (1,970 million d’euros), qui a répercuté cette hausse sur les taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Un emprunt a également été contracté pour « assurer les dépenses de fonctionnement courant ». Signe que les temps sont vraiment difficiles, aucune banque ne voulait prêter d’argent au Smirgeomes. Avant que le Crédit agricole ne fasse une proposition pour une ligne de trésorerie de 500 000 €, au lieu du million d’euros demandé au départ par le syndicat.

Autant dire que le président fraîchement élu a du pain sur la planche. « On est en train de remettre tout à plat, dit-il. Pendant ce temps, les investissements sont mis en stand-by, notamment le projet de nouvelle déchetterie à La Ferté-Bernard. »

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.