Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Ferté-Bernard Des commerces qui baissent le rideau en centre-ville

0 14.05.2013 11:59
De plus en plus de commerces ferment dans le centre-ville de La Ferté-Bernard.

De plus en plus de commerces ferment dans le centre-ville de La Ferté-Bernard.

Photo archives "Le Maine Libre"

Plusieurs enseignes ont définitivement tiré leurs rideaux en centre-ville ces dernières semaines à La Ferté-Bernard, ou vont bientôt fermer : la boutique de vêtements de marques, « Histoire d’homme », dans la rue d’Huisne piétonne n’aura pas tenu très longtemps ; « Lulu et Toto » (magasin de jouets, mais aussi puériculture, chaussures pour enfants, etc qui existait déjà avant son changement de propriétaire et de nom en 2010) est en liquidation totale - en dépit des travaux dans la boutique de la rue Bourgneuf et de la volonté de la dirigeante - n’a pas résisté à la concurrence. Notamment du Joué Club (qui attire aussi nouvellement la périphérie) installé depuis presque deux ans dans la zone des Récollets, en haut de la ville ; malgré la main tendue par l’enseigne nationale dont le dirigeant fertois est très investi dans le commerce du bassin de l’Huisne, en guise de soutien selon nos informations. Enfin l’agence Tibo Voyages, tenue par Christiane Mauger, l’ex-présidente de l’Union commerciale, a également fermé ses portes, début avril. Elle occupait deux vitrines dans la rue Carnot, dont la très belle devanture de l’ancienne boucherie chevaline Côme. La crise économique est certes passée par là. Mais pour cette dernière fermeture, les raisons sont autres : une association de clients malcontents serait même entrain de se former. Ils réclameraient leur billet d’avion. Pour autant, les difficultés sont réelles, et ce sont bien les petits commerces qui subissent la baisse du pouvoir d’achat. Mais pas que : « Si ça continue, on va tous mourir, personne n’est à l’abri. Les gens veulent des commerces de proximité et ils font leur course sur internet, c’est le monde à l’envers ! », regrette un commerçant fertois.

Karine TERTRE

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.