Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Bazoge Le plein de brochets pour un gros week-end de pêche

0 12.01.2013 07:29
Les bénévoles mulitplient les tours avec les bassines pour aller déverser les brochets arrivés des étangs de la Brenne.

Les bénévoles mulitplient les tours avec les bassines pour aller déverser les brochets arrivés des étangs de la Brenne.

Photo « Le Maine Libre », Hervé Petitbon

Prendre du poisson en rivière n’est pas simple. Alors pour les pêcheurs en mal de sensations, des déversements, comme cela vient d’être fait à La Bazoge, garantissent de belles parties de pêche.

Jeudi matin, 10 heures, devant les plans d’eau de La Bazoge. Une vingtaine de membres de l’AAPPMA locale attendent de pied ferme l’arrivée du camion du pisciculteur.

250 kilos de brochets

Bottes et tenues imperméables sont de sortie, les grandes bassines sont prêtes. Le président Joël Cerisier délivre ses dernières consignes : manipuler les poissons avec précaution, veiller à les déverser en plusieurs endroits et ne prendre aucun risque sur un sol boueux et glissant.

Quelques minutes plus tard, le poids lourd arrive, venu des étangs de la Brenne, dans le département de l’Indre. La commande qui a été passée par l’AAPPMA : 250 kilos de brochets, et 80 kilos de perches.

Grosse demande

« Nous organisons un grand week-end carnassiers chaque année. Nous attendons beaucoup de pêcheurs, et nous empoissonnons le premier des deux étangs, explique le président Cerisier. C’est quelquechose qui nous est demandé. D’ailleurs, depuis le début de la semaine, mon téléphone n’arrête pas de sonner. »

Si certains puristes de la pêche ne sont pas forcément intéressés par ces pêches en plan d’eau après un déversement massif, beaucoup, un peu en mal de sensation, y voient l’occasion de ne pas rentrer bredouilles à la maison.

Car avec ce lâcher, la densité de carnassiers est subitement devenue impressionnante dans ce plan d’eau de 2,2 hectares. « Ce sont des perches et des brochets qui sont faits pour être pêchés rapidement. L’an dernier, en trois jours, 90 % de ce que nous avions déversé avait été pris. C’est d’ailleurs nécessaire pour que ceux qui restent puissent évoluer dans de bonnes conditions », fait remarquer Joël Cerisier.

Pêche à partir de 8h30 ce samedi, dimanche et lundi.
Tarifs : 12 € aujourd’hui, 10 € demain et lundi.
Une canne autorisée ce samedi, deux demain et lundi.
Seule la pêche au vif est autorisée.

Retrouvez l'intégralité de notre dossier sur ce week-end de pêche dans "Le Maine Libre" de ce samedi 12 janvier.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.