Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Mort de Marina : un rapport pour améliorer la protection de l’enfance

3 30.06.2014 09:24
Marina est morte sous les coups de ses parents.

Marina est morte sous les coups de ses parents.

Après la mort de la petite Marina, tuée en 2009 sous les coups de ses parents à Écommoy, un rapport publié ce lundi (disponible en cliquant ici) lance plusieurs pistes pour améliorer la protection de l’enfance, comme la possibilité d’investigations conjointes associant policiers et travailleurs sociaux.

Dans le cadre d’une mission confiée par le défenseur des droits et la défenseure des enfants, Alain Grevot, conseiller à l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée, a rendu un rapport insistant sur « les raisons pour lesquelles la situation de Marina a pu échapper à la vigilance du dispositif de protection de l’enfance ». 

En juin 2012, les parents de Marina, morte à l’âge de huit ans sous les coups, après une courte vie de torture et d’humiliations, étaient condamnés à trente ans de réclusion par la cour d’assises de la Sarthe. 

« Des moments ratés »

« On voit à travers ce rapport qu’il y a eu des tas de moments ratés, où des informations préoccupantes, des signalements, auraient pu être faits (deux écoles avaient lancé une procédure, ndlr) », décrypte la défenseure des enfants, Marie Derain, évoquant « une succession de petits dysfonctionnements ». Elle souligne toutefois le contexte, puisqu’à l’époque des faits, la loi de 2007 réformant la protection de l’enfance, était encore « récente ». 

À partir des constats, le rapport dresse une série de préconisations, qui seront reprises plus formellement à l’automne par le défenseur des droits, promet Marie Derain. 

Plus d'informations dans "Le Maine Libre" de ce lundi 30 juin. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

 

Commentaires (3)

C'était il y a 5 ans
forhand lun, 30/06/2014 - 11:33

"lance plusieurs pistes pour améliorer la protection de l’enfance, comme la possibilité d’investigations conjointes associant policiers et travailleurs sociaux.""

C'était il y a 5 ans, et il me semble qu'on aurait largement dû dépasser le stade de lancer des pistes!
En plus, notre situation économique s'est largement dégradée ces dernières années. La police en subit les conséquences et leurs effectifs peut être insuffisants.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.