Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Les jeunes cambrioleurs d'Allonnes condamnés

0 31.03.2017 21:00
Photo d'illustration archives "Le Maine Libre" Hervé Petitbon

Photo d'illustration archives "Le Maine Libre" Hervé Petitbon

Les déclarations en garde à vue, les empreintes digitales, la géolocalisation des téléphones qui atteste la présence des suspects sur les lieux des six cambriolages, les témoins qui reconnaissent les prévenus. Les responsabilités des cinq Allonnais de 18 à 21 ans dans les cambriolages commis à Allonnes et dans les communes alentours en janvier et février (« Le Maine Libre » d'hier) semblaient clairement établies à l'issue de l'enquête de police.

« Des pressions »

Mais, ce vendredi, en comparution immédiate, le prévenu de 18 ans qui désignait les coauteurs s'est rétracté. En jetant un regard désolé aux autres mis en cause, il a indiqué avoir commis plusieurs cambriolages seul, à vélo et avec des sacs à dos. Difficile à croire compte tenu du butin : bijoux, tablettes, consoles de jeux vidéos, matériel hi-fi mais aussi télévisions de 140 cm…

Un revirement qui agace le procureur, Aude Helbert : « On ne sait pas si c'est tout ce public inhabituel en comparution immédiate qui fait qu'on a des changements de version. Ou plutôt si ! On sait les pressions qu'il peut y avoir. Les dépositions effectuées dans le cadre de la garde à vue sont difficiles à tenir en audience publique, vu l'accueil réservé par les autres. »

Elle requiert un an et demi de prison et deux ans pour les trois principaux auteurs, cinq mois pour celui qui les a conduits lors d'un cambriolage et cinq mois ainsi qu'un travail d'intérêt général pour le dernier prévenu, suspecté d'un vol.

Deux prévenus sont condamnés à 18 mois de prison dont neuf avec sursis et mise à l'épreuve et sont maintenus en détention. Un troisième à un an dont six mois avec sursis et mise à l'épreuve. Le chauffeur effectuera une peine de trois mois sous bracelet électronique. Le dernier prévenu sera jugé plus tard, afin que les images de vidéosurveillance puissent être visionnées.

 

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.