Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Infanticides de Cléden : "Je suis triste à l’intérieur"

0 15.12.2014 12:35
Le procès d'Astrid Cornet s'est ouvert ce lundi matin à Quimper.

Le procès d'Astrid Cornet s'est ouvert ce lundi matin à Quimper.

Photo "Le Maine Libre"

Le procès d’Astrid Cornet s’est ouvert ce lundi matin à Quimper (suivez-le en direct en cliquant ici).

Après le tirage au sort des jurés (au nombre de six plus trois supplémentaires), il a été question de la personnalité de l’accusée.

Astrid Cornet a admis qu’elle paraissait froide, mais qu’elle était « triste à l’intérieur ». Elle a aussi précisé qu’elle aimait ses enfants.

Elle a parlé d’un état dépressif après la naissance de son premier enfant, né prématuré, et de sa relation fusionnelle avec lui. « Je voulais que personne ne touche à mon fils ».

Cités par le président, plusieurs collègues ont parlé d’une enseignante travailleuse, dynamique et stressée.

Un frère, une sœur et la maman de l’accusée ont témoigné. Personne ne pouvait imaginer qu’un tel drame puisse survenir.

La matinée s'est achevée par les larmes de l'accusée en entendant sa mère qui parlait de son cauchemar quotidien depuis trois ans.

+Suivez le procès en direct en cliquant ici

+Le rappel des faits ici

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.