Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Il n’avait pas apprécié d’être éconduit

0 13.02.2013 19:57

Il comptait avoir trouvé l’âme sœur, voire une famille. Pour cela, il n’avait pas hésité à s’investir et à dépenser. Cet homme de 35 ans, employé chez LDC, avait même décidé d’emmener à Disneyland sa nouvelle compagne, ses trois enfants ainsi que la sœur de celle-ci, également accompagnée de son enfant.

Vendredi dernier, tout ce beau monde, guilleret, avait pris le train pour le parc d’attraction de Marne-la vallée : « Avec l’hôtel, les restaurants, les entrées au parc, j’ai dépensé pas moins de 2 400 euros, explique le prévenu à l’audience. Les femmes ont commencé à se plaindre du froid, à dire qu’elles avaient mal aux pieds. » Puis le dimanche soir, lors du retour, la nouvelle compagne du prévenu met les choses au point : « Elle m’a annoncé que tout était fini entre nous, qu’il fallait que je rentre chez moi. »

L’homme juge l’attitude ingrate. Le lendemain, chez lui, il avale une bouteille de pastis, prend une bière et part à la rencontre de son « ex » pour régler les comptes : « C’est vrai, j’ai perdu la tête. » Dans le centre-ville de Sablé, il frappe sa concubine, donne un coup de pied au fils de 9 ans, fait tomber la poussette dans laquelle a pris place le petit dernier de deux ans.

Décrit comme « bipolaire » par les psychiatres, abandonné dès l’âge de 11 ans par sa famille, le prévenu semble avoir effectivement beaucoup souffert. Son conseil tentera de lui trouver des circonstances atténuantes : « Avec cette relation, il croyait avoir retrouvé une famille. il s’est senti trahi. »

Il a été condamné à deux ans de prison, dont un an avec sursis et placé en détention. Dans l’affaire, il aura perdu sa compagne, son travail, sa liberté et ses économies...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.