Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Jeux de la Francophonie La colère d'un Sarthois

2 24.09.2013 12:35
Sous le nom de Groolot, Grégory David a remporté la médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie avec une création numérique singulière. Une médaille au goût amer.

Sous le nom de Groolot, Grégory David a remporté la médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie avec une création numérique singulière. Une médaille au goût amer.

Photo DR

Médaille d’argent aux Jeux de la Francophonie qui viennent de s’achever à Nice, Grégory David garde un souvenir mitigé de cette expérience. Le créateur numérique dénonce les conditions d’accueil.

« Un accueil honteux »

Grégory David dénonce « une organisation indigne de la France. Vous avez déjà vu à la télévision des distributions de nourriture par les ONG ? Eh bien, ça y ressemblait. J’avais honte de voir les footballeurs recevoir le petit carton contenant un minuscule sandwich, une compote et une boisson. Même moi qui ne suis pas sportif, ça ne calmait pas ma faim. L’hébergement n’était pas meilleur à bord d’un bateau crasseux avec des cafards. Pas une délégation ne s’est sentie bien accueillie. »

Presse locale et internationale ont dénoncé ces jours derniers « les conditions effarantes » dans lesquelles se sont déroulés ces Jeux de la Francophonie. Hébergement déplorable, nourriture insuffisante (absence d’eau par exemple pour les athlètes), désorganisation des transports entre les divers sites… Les délégations gardent un souvenir amer de leur séjour à Nice.

Or, c’est un Sabolien, Frédéric Jugnet, qui a été l’éphémère directeur des Jeux de la Francophonie d’avril 2012 à avril 2013, date de son limogeage et de son remplacement par Bernard Maccario, un proche de Christian Estrosi, le maire (UMP) de Nice.

Les choix de Frédéric Jugnet en ce qui concerne l’hébergement des 55 délégations et quelque 2 700 participants, ont alors été effacés. Il s’agissait de chambres de la Cité universitaire mais aussi du village-vacances Belhambra, à une quinzaine de kilomètres.

La nouvelle équipe a préféré opter pour un ferry loué par la Société Nationale Corse Méditerranée. Même le directeur général des Jeux reconnaît qu’il y a eu de mauvaises surprises à l’arrivée. Les témoignages évoquent « mauvaises odeurs, absence de ménage, promiscuité, état déplorable général ».

La France qui, avec l’organisation de ces Jeux de la Francophonie, voulait montrer sa capacité à recevoir de grandes manifestations et se replacer dans la course aux Jeux Olympiques de 2024 a, à l’évidence, marqué de mauvais points sur la Côte d’Azur...

« Plébiscite », la création de Grégory David, ouvrira la saison de la MJC Ronceray le 27 septembre.

La version longue sera dévoilée à EVE en février.

Commentaires (2)

Chacun ses valeurs
Pandore mer, 25/09/2013 - 08:14

J'ai une amie championne d'Europe dans sa discipline:

Lors d'épreuves internationales en Europe : elle paie son essence, camping, et sandwich sur les lieux d'épreuves.

Tout le monde n'utilise pas le jet privé et hôtel trois étoiles comme l'équipe FC du Mans !

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.