Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Insolite Pierre Perret va courir les 24 Heures du Mans

0 09.06.2015 09:00
Pierre Perret est un véritable passionné.

Pierre Perret est un véritable passionné.

Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin

Attention, qu'on ne s'y trompe pas, vous n'allez pas entendre « Les jolies colonies de vacances ». L'homonyme de Pierre Perret est pilote chez Ibanez Racing (n° 45). Rencontre avec un véritable passionné.

« Le Maine Libre » : C'est votre grande première au Mans ?

Pierre Perret : Pour les 24 Heures, oui. Sinon, je connais le circuit, j'y ai déjà roulé pour Le Mans Classic mais pas avec un proto moderne (sourires).

Justement, vous êtes un pilote de GT et là vous passez en catégorie LM P2, un véritable grand écart ?

Le changement est total. Nous ne sommes plus du tout sur la même planète. Tout va vite. Les repères sont totalement différents, il faut faire attention à tout le monde. Avec ce proto, une Oreca 03-R Nissan, il faut réapprendre à freiner, à accélérer. L'appréhension de la piste, les trajectoires, tout est un nouvel apprentissage. Rouler en proto, c'est redécouvrir la course automobile. Cela n'a rien à voir du tout avec les voitures grand tourisme, c'est véritablement un autre monde.

Comment arrive-t-on à 57 ans à ce changement ?

Avec beaucoup de passion et de folie. C'est certain. J'ai dû me remettre sérieusement à l'entraînement. Le nombre de jet dans un proto n'a rien à voir avec une GT. Ma préparation a été plus importante. J'y suis depuis six mois.

Comment s'est passée la journée test ?

J'ai roulé une quarantaine de tours et il en a fallu pas mal pour que je me remémore le circuit tellement les repères sont différents. Et les essais ne vont pas être de trop pour que j'arrive à trouver la bonne posture, les bons réglages.

Votre objectif pour cette première

Comme beaucoup, aller au bout de ces 24 Heures. Après faire un top 10, cela serait pas mal (sur 19 LMP2). Finir 3e ou 4e, inespéré mais en 24 Heures, tout est possible. Aux 6 heures de Silverstone, nous avons terminé. À Imola, cela a été plus compliqué, nous avons eu des soucis et nous avons abandonné.

En dehors de l'auto, quel est votre univers ?

Jusqu'en 2013, je travaillais dans la grande distribution, ma première grande passion. J'ai débuté chef de rayon dans les années 80 pour finir patron du Leclerc de Saint-Prix (Val d'Oise). J'ai également un garage de voiture de luxe. Je suis un vrai passionné de voitures et j'ai la chance que ma femme et mes enfants, le soient aussi.

Pierre Perret, ce n'est pas trop lourd à porter ?

Non, c'est un gars tellement sympathique que ça passe. Et puis maintenant médiatiquement, il est assez discret. C'est plus dans les années 70, au moment où je faisais mes études et également quand j'étais à l'armée que c'était plus compliqué (sourires).

Neuville Quand Jean-Pierre Foucault rencontre Jean-Pierre Foucault [VIDÉO]

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.