Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

25e Heure du Livre Hugo Boris dans la cage aux fauves

0 08.10.2013 21:05
Hugo Boris convoque trois figures de l’Histoire dont il sonde la formidable force vitale.

Hugo Boris convoque trois figures de l’Histoire dont il sonde la formidable force vitale.

Photo Patrice Normand/Opale/Belfond

Danton, Hugo, Churchill, trois monstres sacrés servis par le roman brillant d'un jeune romancier talentueux

Hugo Boris surprend à chaque livre. Avec ce quatrième roman, il ouvre la cage de "Trois grands fauves". Et quels fauves ! Danton, Hugo et Churchill, trois monstres sacrés aux appétits dévorants.

Est-ce parce qu’enfant il a réchappé à la charge d’un taureau, puis au piétinement de cochons, que Georges Danton déploiera une vitalité animale ? Laid à mourir, le stentor de la Convention est un jouisseur. Pourtant, à la mort de sa femme Gabrielle, il est si ravagé de chagrin qu’il fera rouvrir la tombe pour la voir une dernière fois. Danton, force de la nature, défie le sort jusqu’au moment de basculer sur la guillotine.

Si le tribun est un taureau, Hugo est un ogre. Il dévore tout, la littérature, la politique, les femmes, et même ses propres enfants tel un insatiable Cronos. Le dernier fils se sent tellement écrasé par la stature paternelle qu’il est prêt à faire tourner les tables de Guernesey si cela peut domestiquer le grand fauve. Comment exister à côté de ce père hors normes? Seuls les petits enfants ramènent le pair de France vers sa nature de simple mortel. Avec eux, il oublie sa légende. Quoi que.

Enfin, Winston Churchill, autre monument, se hisse au-dessus de la mêlée par défi. Méprisé par son aristocrate de père, Winston brave la mort afin d’attirer l’admiration paternelle. L’adolescent bon à rien gagne ses galons lors de la Guerre des Boers. Un meneur d’hommes est né, pourtant jamais sa mélancolie de dépressif ne s’effacera.

A partir de fragments biographiques choisis, Hugo Boris croque trois portraits subtils d’hommes liés par un formidable appétit de vivre. Lorsqu’ils ne sont pas occupés à forger leur légende, ses trois grands fauves rentrent leurs griffes. Hugo en grand-père gâteau, Danton dévasté à la mort de sa femme, et Churchill à tout jamais fils mal aimé, émeuvent dans ce triptyque original et brillant. A l’aise avec la démesure, Hugo Boris armé d’une plume éblouissante se montre audacieux dompteur.

Frédérique Bréhaut

"Trois grands fauves" par Hugo Boris. Belfond.  Stand Thuard

 
Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.