Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Grez-en-Bouère Aprochim: 350 personnes à la nouvelle manifestation

0 11.10.2014 20:34
  • Tous les manifestants allongés devant la mairie: une image forte, celle d'une ville qui serait anéantie par la pollution.

    Tous les manifestants allongés devant la mairie: une image forte, celle d'une ville qui serait anéantie par la pollution.

  • Le gréviste de la faim, Joseph Gaudin, en fauteuil roulant, ouvre la manifestation.

    Le gréviste de la faim, Joseph Gaudin, en fauteuil roulant, ouvre la manifestation.

  • Pas de slogans scandés pendant la manifestation mais des banderoles au message percutant.

    Pas de slogans scandés pendant la manifestation mais des banderoles au message percutant.

  • Simone et Joseph Gaudin ont entonné la chanson sur Aprochim. Elle sera en conclusion d'un clip en cours de montage.

    Simone et Joseph Gaudin ont entonné la chanson sur Aprochim. Elle sera en conclusion d'un clip en cours de montage.

Nouvelle manifestation cet après-midi à Grez-en-Bouère et nouvelle forte mobilisation: "350 personnes à une manifestation organisée en cinq jours, c'est une belle réussite", s'est réjoui Joseph Gaudin. L'éleveur de chèvres qui a dû arrêter son activité en raison d'une pollution aux PCB, et qui n'a toujours pas été indemnisé, a entamé une grève de la faim le 26 septembre dernier. "Je suis l'emblême mais il y a tous les autres aussi", insiste Joseph Gaudin. "Si avec ma grève de la faim j'essaie en force d'obtenir mon indemnisation, je n'oublie ni les riverains, ni les victimes agricoles ni les salariés d'Aprochim".

Parti de la zone industrielle de la Promenade, (là où est implantée Aprochim, cette usine spécialisée dans le retraitement d'anciens transformateurs électriques souillés aux PCB), le cortège s'est rendu jusqu'à la mairie de Grez-en-Bouère. En fauteuil roulant, Joseph Gaudin ouvrait la manifestation. Une manifestation tranquille. Pas de slogans, juste des banderoles comme celle que tenait cet enfant: "Ma santé vaut plus que vos PCB" .

Au pied de la mairie, Joseph Gaudin a invité tous les manifestants à s'allonger quelques minutes pour donner une image forte. Celle d'une ville anéantie par la pollution. Puis il a rappelé les étapes de ce combat entamé par Terre et Vie d'Anjou depuis de longs mois. A leur tour, les élus mayennais poursuivis en justice par Aprochim ont pris la parole: d'abord Claude Gourvil qui a dit "regretter l'acharnement d'Aprochim contre ceux qui osent prendre la parole". Puis Benoît Marichal qui se retrouve "dans une procédure très longue et très onéreuse".

Seul regret de Joseph Gaudin: "Jean-François Lassalle, le maire de Grez-en-Bouère qui a ardemment souhaité que les victimes soient indemnisées et qui était invité à cette manifestation, n'est pas venu. Sa présence avec son écharpe tricolore de maire aurait été symbolique."

Plus d'informations dans Le Maine Libre de ce dimanche 12 octobre

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.