Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Gérard Neveu: le nouveau patron du championnat du monde d'endurance

0 15.03.2012 16:11
Gérard Neveu (à droite), ici en discussion avec Vincent Beaumesnil (directeur de

Gérard Neveu (à droite), ici en discussion avec Vincent Beaumesnil (directeur des sports à l'ACO).

Photo "Le Maine Libre"

Nommé par l’ACO et la FIA pour diriger le championnat du monde d’endurance, Gérard Neveu explique les perspectives d’avenir de cette compétition qui renaît après vingt ans d’absence.
Sebring est-il fin prêt pour le coup d’envoi du Mondial 2012?
On ne pouvait pas espérer meilleur endroit pour débuter le championnat du monde car derrière Le Mans, je crois que Sebring est la plus grande épreuve d’endurance au monde. On y célèbre cette année le 60e anniversaire de la course, avec ses voitures de légende, ses illustres pilotes, bref, les Américains aiment tout ce qui rapport à l’histoire. On attend beaucoup de monde pour la course, plus de 100000 spectateurs, et plus encore que l’année passée où une Peugeot française (Oreca) s’était imposée...
Peut-on parler de bonne répétition avant l’arrivée du mondial en Europe?
Nous ne sommes qu’à 40% de ce que nous pouvons faire, les spectateurs présents à Spa (5 mai) verront du changement. Ici, aux Etats-Unis, on se partage l’organisation avec l’équipe locale. Depuis plus de six mois que nous sommes sur le dossier du championnat du monde on monte crescendo. Il a fallu tout monter, tout organiser, discuter avec les concurrents, les circuits...
Combien d’avions sont-ils nécessaires pour transporter les voitures?
Notre partenaire DHL avait affrété deux Jumbo 747 pour transporter les voitures de l’Europe vers les Etats-Unis. Je pense qu’il en faudra trois ou quatre après Silverstone. D’autres teams souhaitent participer au championnat, cela montre l’intérêt que le monde de l’endurance porte à ce championnat qui se déroule en huit étapes. Et pour l’heure, la course de Barhein est maintenue, je dois d’ailleurs m’y rendre prochainement.
Puisque vous travaillez déjà sur l’avenir, le Mondial reviendra-t-il aux Etats-Unis en 2013?
Nous travaillons effectivement sur 2013 et 2014, sur le sportif comme sur la technique avec les équipes de l’ACO et de la FIA. Je me félicite d’ailleurs que le président de la FIA, Jean Todt, ait choisi de venir assister au départ de la course, samedi prochain. On a l’intention de rester sur le continent américain et nous tirerons un bilan de l’édition 2012 de Sebring dès dimanche.
Le forfait de Peugeot est-il oublié?
Non. Comme Audi, l'équipe Peugeot était un pilier du Mondial. Tout le monde regrette son départ. Maintenant, je trouve que l’ambiance qui règne dans le paddock est formidable. Henri Pescarolo m’a dit combien il était heureux d’être là; venant de lui, je prends ça comme un compliment. Le Championnat du monde (WEC) représente quand même une population d’un millier de personnes...

Propos recueillis par Bruno Palmet

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.