Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Football Sedan - Le Mans FC, même panade

3 07.03.2013 12:02
Habib Bellaïd et le club sedanais sont aussi mal au classement que sur le plan financier.

Habib Bellaïd et le club sedanais sont aussi mal au classement que sur le plan financier.

Photo archives "Le Maine Libre"

En plus de se trouver dans une posture sportive désespérée (dernier à 8 points du premier non relégable), le club ardennais est, comme son prochain adversaire manceau, au bord du dépôt de bilan. 

Sedan et Le Mans, même combat ? À peu de choses près, oui. Les deux clubs se battent pour survivre et ce sur deux tableaux. Même si sportivement, les Manceaux comptent dix unités d’avance sur la lanterne rouge sedanaise et n’ont encore jamais été relégables cette saison. Tandis que les Sangliers de Laurent Guyot n’ont plus décollé de la 20e et dernière place depuis la fin septembre. Ça représente tout de même quelques différences notables. 

Deux clubs pas assurés de pouvoir finir la saison

Au plan financier en revanche, les deux clubs sont tout aussi salement embarqués. Au point de ne pas être assurés de pouvoir finir la saison. La situation sedanaise n’est pas forcément moins complexe que ne l’est le cas manceau. 

Déficitaire de 2,5 M€ au terme du précédent exercice, selon les comptes officiels diffusés récemment par la Ligue de football professionnel (contre 7,5 M€ pour LeMans FC), le club ardennais est lui aussi engagé dans un processus de reprise qui traîne depuis plusieurs mois. 

Un acheteur potentiel : Guy Cotret, homme d’affaires rémois ayant des attaches dans la région, s’est déclaré au trône laissé volontiers par Pascal Urano, président depuis 1994. Cotret et ses associés se disent disposés à injecter environ 4 M€ dans l’immédiat, afin de permettre au CSSA de subvenir à ses besoins et ses obligations financières jusqu’à la fin de saison.

L’épineux dossier du rachat du siège sportif

À la différence d’Henri Legarda, son homologue sedanais a officiellement fait savoir qu’il désirait passer la main dès l’été dernier. 

Depuis janvier, le président Urano a même déserté physiquement les lieux, tel un pilote abandonnant les commandes de son avion en pleine chute libre. Curieux.

D’autant qu’un léger grain de sable freine fortement la passation de pouvoir. Pour la bonne et simple raison que la reprise du club est conditionnée par le rachat du siège administratif du club par le conseil général des Ardennes. 

Tiens, tiens… ça rappellerait presque le dossier de la Pincenardière, même si ce sont seulement les locaux en passe d’être vendus à la ville du Mans à qui appartenaient déjà les terrains. Nuance…

Toujours est-il que l’opération rachat du QG sedanais, basé sur la commune de Bazeilles, a été évaluée à 5,5 M€. Mais l’affaire bloque aujourd’hui sur des questions juridiques. 

Comme au Mans pourtant, le temps est compté. Et la situation doit impérativement se décanter ce mois-ci. Ou bien la survie de l’un et l’autre deviendra plus que compromise. 

Les salaires des Manceaux n’ont pas été versés pour le mois écoulé. À Sedan, les joueurs n’avaient pas été payés en novembre et décembre (rectifié seulement début 2013). Ce ne sera pas vivable jusqu’au mois de juin.

Alexis BABIN

Commentaires (3)

CS Sedan/Le Mans fc
mika72 ven, 08/03/2013 - 03:23

Clubs en difficultés, aussi bien sportives que financières... des salariés non payés, une interdiction de recrutement(pr le MFC) etc..; quand je disais qu on était pas à l'abri de GROS problèmes..ah! vous voyez le résultat !

Le foot,un systeme à fric qui s'ecroule
mauricette (non vérifié) jeu, 07/03/2013 - 17:12

Dans l'affaire Sedanaise comme mancelle ,les rachats d'actifs par la collectivité sont des subventions totalement illégales .
Aujourd'hui ,cela ne passe plus car pour des clubs en depot de bilan virtuel ,cela vise plus à indemniser les actionnaires presents que de permettre un redemarrage.
les transferts qui atteignent des sommes souvent considerables sont l'unique moteur financier de ces clubs mais ne peuvent etre assurés que par des actionnaires disposant de liquidites importantes.
ce n'est ni le cas du Mans ni de sedan qui sont condamnés à disparaitre sous leur forme actuele

Sedan-Le Mans (match des "pauvres")
PETIT jeu, 07/03/2013 - 15:16

Pour l'instant Le Mans mène (10 points d'avance et 10 millions de déficit contre 6 à Sedan)-
Et prochainement les 2 clubs en Cfa.
Triste football français (il y aurait la moitié des clubs de ligue 1 en difficulté financière,alors pourquoi pas nous en ligue 2.
Peut ètre que la faillite du Mans Fc,(une fois les 25 contrats "pro"virés)permettra de repartir en Cfa,avec des anciens Mucistes purs" sarthois"que l'on a viré il y quelques années et qui évoluent du coté de Sablé-La Suze --La Flèche (cfa 2).pour ne citer que ceux-là.....

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.