Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Football LeMans FC : les supporters passent à l’action ce vendredi soir

2 14.02.2013 15:08
Les supporters veulent (enfin) se faire entendre.

Les supporters veulent (enfin) se faire entendre.

Photo archives « Le Maine Libre », Denis Lambert

Le mécontentement des supporters ne date pas d’aujourd’hui, mais il a pris une réelle ampleur depuis l’intervention du président du Mans FC en préambule au derby face au FC Nantes (samedi 9 février). Que ce soit les membres du virage Sud ou ceux du Support’R Club, « trop c’est trop . » Vendredi soir (20 heures), à l’occasion de la venue de Caen, les uns et les autres marqueront leurs désenchantements sous des formes diverses.

Cinq ou six grandes (15 m) banderoles et des chants, les manifestations en tribune Sud ne cibleront pas qu’Henri Legarda « mais également la Ligue de football, coupable d’avoir les yeux plus gros le ventre. Ce qui arrive au Mans FC, tout le monde le prédisait depuis quatre ans, explique Anthony Archenault le président du virage Sud (450 membres). Ce n’est donc pas une surprise. Nos messages seront très clairs. »

Pour ce travail de préparation des bâches, entamé il y a une semaine et demi, Anthony Archenault n’a pas eu à battre le rappel. « La mobilisation s’est faite naturellement. Pour la première fois, nous avons provoqué une réunion avec nos adhérents, car il n’est pas question de faire n’importe quoi. Le Mans est l’un des rares clubs professionnels où il n’y a jamais eu de censure. »

Marche de désapprobation

La démarche de Joël Archenault, président du Support’R Club (150 adhérents) sera différente, « même si j’aurais souhaité qu’à cette occasion, nous fassions cause commune avec le virage Sud. » Le cœur de l’action de cette section consistera à réunir le maximum de personnes du côté d’Antarès, sur le coup de 19 heures, « afin d’entamer une marche de désapprobation vers le MMArena. Supporters, gens mécontents, tout le monde est invité à se joindre à notre mouvement » de mauvaise humeur. « On se doit de montrer notre désaccord avec le président. Il a perdu notre confiance. S’il veut encore sortir par la grande porte, il ne doit pas s’accrocher à son fauteuil. J’ai assisté à la naissance de ce club. Je ne souhaite pas être là à son enterrement. »

Spectacle sur le terrain, animations dans les tribunes, l’atmosphère au MMArena promet d’être électrique. 

Commentaires (2)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.