Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Equitation Laurent Bousquet quitte ses fonctions d’entraîneur national

0 08.01.2013 17:49
En désaccord avec la fédération française d’équitation, Laurent Bousquet a préféré quitter son poste.

En désaccord avec la fédération française d’équitation, Laurent Bousquet a préféré quitter son poste.

Photo Nicolas Cousseau

La nouvelle est tombée durant le week-end : le Sarthois Laurent Bousquet a donné sa démission du poste de sélectionneur national de concours complet.

A la tête de l’équipe nationale depuis trois ans, Laurent Bousquet n’a pas voulu attendre pour remettre les choses à plat. « Après notre mauvaise olympiade, j’ai voulu réorganiser la façon de travailler et de s’entraîner des différents cavaliers de complet. J’ai beaucoup réfléchi, j’ai discuté avec des personnes de confiance afin d’établir un projet de long terme », a-t-il déclaré à grandprix-replay.com.

Déçu mais serein

Après plusieurs demandes infructueuses, le Sarthois a finalement obtenu un rendez-vous avec Serge Lecomte et Pascal Dubois, respectivement président de la fédération et directeur technique national.

« Ils m’ont proposé un projet complètement différent du mien et surtout très éloigné de ce que je pense nécessaire en terme d’actions, de moyens humains et financiers. J’ai donc décidé qu’il valait mieux arrêter notre collaboration maintenant, afin qu’ils aient le temps de reconstruire une équipe pour commencer correctement l’olympiade, plutôt que de commencer à porter un projet auquel je ne crois pas et que je jette l’éponge au bout d’un an, à seulement six mois des JEM (1) ! Je pense que pour réussir à la tête de l’équipe de France, il faut être à 100 % convaincu de ce que l’on fait », a-t-il expliqué à l’association France Complet.

Déçu de s’arrêter en cours de route, Laurent Bousquet reste néanmoins serein et garde en souvenir la médaille d’argent par équipes remportée aux championnats d’Europe en 2011 avec une qualification pour les Jeux Olympiques à la clé.

De retour à temps plein dans ses écuries de Teloché, il fait ce qu’il sait faire de mieux : « Monter à cheval, entraîner, préparer des chevaux et des cavaliers, vendre quand il faut vendre. »

De son côté, la fédération française d’équitation n’a pas fait de commentaire. Elle présentera son projet sportif lors du jumping de Bordeaux, en février prochain.

Catherine VOLLAIRE
(1) JEM : Jeux Equestres Mondiaux.
Les prochains auront lieu en Normandie en 2014.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.