Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Entreprise Renault : polémique autour de l’annonce de deux fermetures

1 23.01.2013 10:37
La direction du constructeur automobile Renault aurait menacé mardi de fermer deux sites en France si aucun accord de compétitivité n’était trouvé avec les organisations syndicales, ont rapporté des délégués syndicaux à l’issue d’une nouvelle réunion.

La direction du constructeur automobile Renault aurait menacé mardi de fermer deux sites en France si aucun accord de compétitivité n’était trouvé avec les organisations syndicales, ont rapporté des délégués syndicaux à l’issue d’une nouvelle réunion.

Photo archives "Le Maine Libre"

La direction du constructeur automobile Renault aurait menacé mardi de fermer deux sites en France si aucun accord de compétitivité n’était trouvé avec les organisations syndicales, ont rapporté des délégués syndicaux à l’issue d’une nouvelle réunion avec la direction.

Une direction qui aussitôt a démenti. « La direction nous a prévenus : si vous ne signez pas, il se pourrait que deux sites ferment », a indiqué Laurent Smolnik, délégué central FO, selon qui la direction n’a pas précisé quels sites pourraient être touchés.

Ce qu’ont confirmé des délégués CGT et CFE-CGC. La direction prévoit la suppression de 8 260 postes d’ici fin 2016, une harmonisation du temps de travail et un gel des salaires pour 2013.

Dans un communiqué, la direction indiquait ce mardi que contrairement à certaines informations, Renault n’a jamais indiqué que « deux sites » pourraient être fermés en cas de non-conclusion des négociations en cours sur la performance de ses sites français.

Commentaires (1)

PDG peté de THUNES
mauricette (non vérifié) mer, 23/01/2013 - 13:02

c'etait le meme pdg Carlos GHOSN qui avait il y a quelques semaines annoncé la fabrication d'une Alpine dans 3 ou 4 ans à....Dieppe et certains l'ont cru . c'est quand meme curieux que l'etat actionnaire conserve un PDG qui s'octroie royalement 13 MILLIONS d'euros annuels en cumulant Renault et Nissan .
Comment un gouvernement de gauche peut il admettre de se faire ridiculiser par cette homme qui a deja plus que plombé l'image de Renault dans l'affaire Briatore et celle des faux espions internes?

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.