Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Edito Palmyre, symbole d’un échec

3 23.05.2015 11:54

Faute de savoir par quel bout prendre l’incroyable chaos qui règne désormais au Moyen-Orient, on se raccroche à ce qu’on peut. Et le fait que l’irremplaçable cité antique de Palmyre soit à présent aux mains des troupes de l’État islamique suscite, il faut bien le reconnaître, beaucoup plus d’angoisses parmi les opinions publiques occidentales que les milliers de morts et de blessés jonchant depuis des mois l’immense champ de bataille que sont devenus la Syrie, l’Irak ou la Libye.

Qu’il paraît déjà loin le temps où, piégés par notre vision manichéenne du monde, nous applaudissions des deux mains, au nom de l’avènement des « Printemps arabes », l’effondrement des États qui tenaient ces pays d’une main de fer. Non pas qu’il faille regretter un quelconque bon vieux temps des dictatures mais regardons les choses en face : elles avaient surtout l’intérêt inavouable de nous permettre de maintenir l’ordre chez nos principaux fournisseurs de pétrole.

Aujourd’hui, la plupart de ces dictatures sont certes tombées mais, au lieu de laisser la place à des démocraties telles que nous les concevons sous nos latitudes (oubliant les soubresauts de notre propre histoire), elles ont vu resurgir d’un seul coup toutes les contractions, tous les conflits, toutes les rivalités jusque-là occultés par le joug des pouvoirs en place.

Faute d’avoir pris sérieusement en compte ce risque majeur, au nom de nos idéaux, nous voici confrontés au néant. La Russie et la Chine ont beau ne pas être des modèles pour nous, ces deux pays avaient alerté l’Occident sur les risques d’un effondrement brutal et simultané de régimes désignés comme le mal absolu. On peut toujours gloser à l’infini sur la peste et le choléra, sur les avantages et inconvénients comparés (si l’on peut dire) des dictateurs et des fanatiques islamistes. Le résultat est le même.

Le sort funeste qui attend sans doute les trésors de Palmyre devra beaucoup à nos propres inconséquences.

Jérôme GLAIZE

Commentaires (3)

M Glaize, parlez en votre
Pandore sam, 23/05/2015 - 20:08

M Glaize, parlez en votre nom, pas celui des Français.
Apparemment nous n'avons pas les mêmes sources d'informations !
Informez vous autrement qu'à travers les dépéches d'AFP , vous aurez moins de déceptions.

M Glaize, parlez en votre
Pandore sam, 23/05/2015 - 17:28

M Glaize, parlez en votre nom, pas le mien !
Quand Fabius, a envoyé de l'armement à des troupes " d'islamistes modérées ", nous sommes beaucoup de Français a savoir que c'était  une connerie.
 Les mots de sœur Hatune Dogan, religieuse syro orthodoxe :

 l’islam ce n’est pas la paix. Quiconque dit que l’Etat islamique en Irak et au Levant n’a rien à voir avec l’islam, ou des choses de ce genre, est un menteur. L’Etat islamique c’est l’islam, et l’islam, c’est l’Etat islamique ».
 

C'est également  être naïf de faire confiance à la Turquie, alors qu'elle soutient daesh, en faisant transiter sur son territoire de l'armement.
Elle fait partie de l'otan, mais refuse que la coalition utilise ses aéroports !
C'est aussi la même chose pour beaucoup de dictature monarco-pétroliéres.
 
Et enfin, il faut être stupide, pour prendre comme paroles d'évangiles, les décisions Américaines. Ce pays est toujours influencé par des faucons, qui bossent en sous main pour le pétrole et l'armement entre autres.
Depuis longtemps ils mettent l'anarchie dans les pays de l'Europe de l'est, mais aussi en moyen orient .
Arrétez de regarder la soupe du 20 H 00, ainsi que l'AFP , diversifiez vos sources d'informations. 

 

 
 

le lapin de Varennes
logjeuhan sam, 23/05/2015 - 13:57

 Encore  heureux que les Arabes n'aient pas debarqué en 1789 pour nous empecher de revolutionner.et ça a saigné. Ce brave Robespierre et son ami Danton coupaient les tetes à un rythme accéleré ,;on etait chez nous ,nom de Dieu. Et quand le dernier Louis a voulu mettre les bouts,on lui a fait ce qu'on fera à Saddam Hussein . les moeurs sont les memes seul l'endroit a changé.  Et si en France on ne coupe plus les tetes,on a trouvé d'autres moyens d'asservir la population .
  le moyen orient avait ses tyrans , des mecs sympas à qui on pouvait refiler des tonnes d'armement pour s'en servir à faire taire ceux qui ne rampaient pas suffisamment.  L'occident s'en foutait royalement ,l'Afrique gardait ses pauvres soigneusement parqués et on pouvait continuer à remplir nos caddies. Alors les mecs se sont rebellés,ils ont voulu faire comme nous au nom de leur culture qu'on est en droit de ne pas apprecier mais qui est la leur.
on se doit de mettre en parallele les lois Liberticides votees par la majorite socialiste qui visent à mettre la population sous surveillance comme l'avaient fait auparavant et avec d'autres moyens les tyrans Africains. Ces revoltes africaines ne font que reveler sous un habillage different un meme comportement de nos dirigeants. qui aboutira aux memes demonstrations et cette fois chez nous.
  Derriere toutes ces guerres et Palmyre ,il y a un vaste enjeu petrolier qui laisse peu de place pour les bons sentiments . Un Tyran disait de ces sujets ," on peut tout leur faire ,mais il faut leur laisser le rêve" 
   MAURICETTE
     
 
     
    
     
   
   
 
 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.