Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Édito Le retour de l’esprit de défense

0 20.06.2015 11:15

Il y a quelques années encore, le drapeau tricolore et la Marseillaise sentaient le souffre. Les symboles de la Nation, héritage de la Révolution française et de la levée en masse, avaient été instrumentalisés à des fins politiques, au risque de devenir l’apanage d’un nationalisme étriqué et du repli sur soi identitaire. Ils sont aujourd’hui redevenus, du moins faut-il y veiller jalousement, synonymes de fierté et de sentiment d’appartenance à un pays qui continue, malgré ses difficultés et ses hésitations, de représenter dans le monde entier l’idée même de la liberté.

Ces couleurs, le 2e RIMa, qui ouvre ses portes au public ce week-end, les hisse très haut. Non pas qu’il faille voir dans ces mots un militarisme de pacotille ou des trémolos cocardiers. Mais le retour d’une véritable menace contre notre mode de vie, contre l’idée même du vivre ensemble, a ravivé dans notre pays une forme d’esprit de défense qui s’était étiolé à mesure que s’estompait la perception du danger. À mesure aussi que le fameux lien Armée-Nation avait tendance à se distendre, du fait notamment de la fin de la conscription.

Ce régiment d’élite, qui intervient sur les théâtres d’opération les plus exposés, célébrait jeudi soir, au Mans, un moment fort de son histoire. Celui qui vit le Général de Gaulle remettre en personne, voici 70 ans, la Croix de la Libération au drapeau du 2e Régiment d’Infanterie Coloniale, héritier de la 2e Brigade française libre et futur 2e Régiment d’Infanterie de Marine. Au-delà du symbole, c’était la reconnaissance du sacrifice de combattants qui ont contribué à nous rendre cette liberté dont nous oublions si facilement le prix, comme l’air que nous respirons.

Ce week-end, les marsouins accueillent le public au camp d’Auvours. Non pas pour rouler des mécaniques ou jouer les fiers-à-bras. Mais pour rappeler à chacun d’entre nous qu’ils ne prennent pas à la légère la mission que leur a confiée la Nation. Celle de la défendre, parfois même au prix du sang.

Jérôme GLAIZE

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.