Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Édito Entreprises : tout n’est pas noir

1 11.10.2014 11:15

C’est une critique souvent adressée aux journalistes : « vous ne parlez que des mauvaises nouvelles ». C’était encore le cas cette semaine, avec l’annonce de la fermeture de l’usine Gastronome, à Luché-Pringé. Un gros titre en « Une » du « Maine Libre », plusieurs articles en deuxième page et sur le site internet du journal. Rien que de très normal, s’agissant d’une décision qui va bouleverser la vie de 165 salariés et de leurs familles, sans parler du tissu économique local.

Les élus ne s’y sont pas trompés, après ce nouveau coup dur pour l’emploi dans le sud Sarthe. Candia, Belipa, Harman, Gastronome : la liste est longue des entreprises touchées de plein fouet, victimes de leurs résultats ou de décisions stratégiques à l’échelle mondiale. Et nos représentants ne peuvent que constater les dégâts et tenter de panser les plaies. Ont-ils vraiment le choix, d’ailleurs, eux qui n’ont en réalité aucun pouvoir sur les décisions des entreprises concernées ?

Pourtant, accuser d’inaction ces mêmes élus serait tout aussi injuste que le reproche de dramatisation adressé à la presse. Car, dans le même temps, d’autres informations ont elles aussi fait les gros titres. À savoir cette impressionnante succession d’investissements d’entreprises dans plusieurs secteurs d’activité en Sarthe : 20 millions d’euros chez Amada à Château-du-Loir, 20 millions chez GKN Driveline à Arnage, 7 millions chez Renault au Mans, 13 millions pour le futur centre de formation de la filière emballage, qui a préféré l’installer au Mans plutôt qu’en région parisienne…

Sans doute faudra-t-il juger sur pièce, notamment du côté de l’emploi. Mais on ne peut pas faire comme si ces bonnes nouvelles n’existaient pas. Tout comme on ne peut pas passer son temps à taper sur les politiques alors que certains d’entre eux, préférant leurs dossiers aux estrades, savent unir leurs efforts pour créer un terrain favorable aux entreprises qui parient sur l’avenir. C’est le cas pour la filière emballage. Et il y en aura sûrement d’autres.

Jérôme GLAIZE

Commentaires (1)

Etonnant
Diablinte lun, 13/10/2014 - 09:47

Ce lundi matin, aucune réaction à cet édito. Pourtant, comme je l'avais déjà relevé, 60 millions d'euros vont être investis en Sarthe. Et rien, comme quoi de bonnes nouvelles peuvent rendre coi.
Mais quand de nouvelles mauvaises arrivent, là , on fustige, on critique, on vocifère, on interpelle,
on vitupère. Ce doit être là, l'esprit français, non ? On s'étonnera ensuite de l'état dépressif des Français ou bien certains ne veulent -ils pas relever car ces bonnes nouvelles ne vont pas dans le sens de leurs espoirs (électoraux) qui fleurissent sur le désespoir de certains compatriotes assommés par des plans sociaux. Alors dans le ciel obstinément sombre, quand il apparaît quelques trouées de lumière, il est salutaire de s'en féliciter même, si , méfiants, comme Thomas, nous aimons bien toucher afin de voir.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.