Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ecommoy Belipa : la reprise aux oubliettes

0 20.03.2013 19:46
Les espoirs de reprise de Belipa se sont effondrés ce mercredi après-midi, sous les coups de marteau du mandataire judiciaire.

Les espoirs de reprise de Belipa se sont effondrés ce mercredi après-midi, sous les coups de marteau du mandataire judiciaire.

Photo "Le Maine Libre"

C’est fichu ! La reprise tant espérée par les ex-salariés d’une activité sur le site de la Belipa n’aura pas lieu. Mercredi en début d’après-midi, le marteau de Maître Sanson, que n’a pas stoppé une proposition de dernière minute, a enterré définitivement la solution de dernière chance à laquelle les « Belipa » croyaient peut-être encore.

Pas de surenchère

En matinée, l’atelier B 4 de l’entreprise comportant les lignes automatisées de stratification mélamine, se vendait en morceaux et déjà, ceux qui suivaient de près les chiffres cumulés des ventes depuis la veille, s’interrogeaient. L’enveloppe proposée par l’industriel et repreneur potentiel venu de l’Aube, Denis Lavandier, satisferait-elle la soif de créances du liquidateur ? Que nenni !

Les 950 000 euros affichés de la vente en lots, sous réserve de l’offre du repreneur, ne semblaient pas suffire à la trésorerie du mandataire judiciaire, celui-ci refusant à l’industriel et au bénéfice de la reprise, l’impasse sur les 300 000 € supplémentaires réclamés pour les bâtiments industriels. Denis Lavandier n’a pas surenchéri. L’affaire était close et dès lors, la vente pouvait se poursuivre par des lots de petits matériels et outillages de l’atelier B2, susceptibles d’intéresser les « bricoleurs ».

« Cela fait vraiment mal au cœur. C’est fini, là on a vu vraiment que ce qui compte c’est l’argent et non l’emploi, et qu’en France on préfère faire vivre des chômeurs plutôt que des ouvriers… », résument plusieurs ex-salariés qui espèrent, un jour peut-être, retrouver du boulot… Ils seront sans doute mécontents d’apprendre que la cellule de crise consacrée à l’emploi en Sarthe et qui devait avoir lieu en préfecture ce 22 mars, a été repoussée de 15 jours.

Retrouvez l'intégralité du reportage sur la fin des espoirs de reprise de Belipa dans "Le Maine Libre" de ce jeudi 21 mars.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.