Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ecommoy Météo : la ville a souffert sous la grêle

0 11.03.2013 19:12
Comme ici la rue des Promenades, les artères du centre-ville se sont retrouvées en un temps record sous une couche de près de 10 cm de grêle en certains endroits. Le gymnase et une salle de la maternelle Saint-Exupéry ont été victimes de dégâts conséquents

Comme ici la rue des Promenades, les artères du centre-ville se sont retrouvées en un temps record sous une couche de près de 10 cm de grêle en certains endroits. Le gymnase et une salle de la maternelle Saint-Exupéry ont été victimes de dégâts conséquents

Photos "Le Maine Libre"

Dimanche soir, une demi-heure durant, un orage de grêle intense et très sectorisé a surpris la ville d’Ecommoy, inondé son centre-ville et endommagé plusieurs bâtiments communaux.

Entre 18h30 et 19 heures, la commune s’est retrouvée blanchie de grêlons de belle taille qui ont très rapidement envahi les routes, puis bloqué les gouttières des habitations. Les inondations de bâtiments qui ont suivi ont entraîné les interventions d’une trentaine de pompiers des centres d’Ecommoy, de Mayet, Château-du-Loir, Yvré-le-Pôlin, Saint-Mars-d’Outillé et Teloché, demeurés sur la commune jusqu’à tard dans la soirée.

Un orage rare, violent et très sectorisé, comme le souligne l’élu Patrick Boulay : « Cette précipitation était particulièrement sectorisée, puisque l’on peut estimer que le phénomène n’a réellement impacté la ville que dans un rayon de 500 à 600 mètres, affectant plus particulièrement le centre-ville. »

Plusieurs commerces du centre-bourg ont ainsi été victimes de l’accumulation de grêle, laquelle, en fondant, a laissé apparaître les séquelles sur de nombreux sols, murs et toitures. Les bâtiments communaux n’ont pas été épargnés.

Le gymnase a subi des dommages à sa toiture et est fermé jusqu’à nouvel ordre. Les inondations ont entraîné des effondrements des dalles de plafonds, l’un des dortoirs de la maternelle Saint-Exupéry est inutilisable.

Problèmes identiques au groupe scolaire Raymond-Dronne ; là aussi, plusieurs salles de classe -même à l’étage-, ainsi que les préaux et couloirs ont vu quelques-unes des plaques de leurs plafonds s’effondrer.

Dans l’attente d’une expertise rapide des lieux, la commune ne peut encore se prononcer sur le coût des dégâts engendrés par ce violent orage qui a surpris et drapé de glace le chef-lieu de canton. 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.