Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Décès Quand Simone Veil évoquait l'avortement au Mans

1 30.06.2017 11:34
Simone Veil était venue au Mans le 18 janvier 2005.

Simone Veil était venue au Mans le 18 janvier 2005.

Simone Veil, décédée ce vendredi matin, avait été invitée au Mans en janvier 2005. Elle avait participé à un débat sur l'avortement, organisé par la délégation aux droits de la femme en Sarthe. Elle était longuement revenue sur la loi de 1974 qui porte son nom. Ses mots résonnent encore.

Un sujet passionnel

« Depuis des millénaires, la procréation est au cœur des préoccupations de l'humanité. Limitation des naissances, interruptions de grossesse, font partie de l'histoire de l'homme. C'est pour cela que le sujet suscite tant de polémiques et de passion »

Mythe de la puissance virile

« Dans de nombreuses civilisations, le mythe de la puissance virile se mesure au nombre d'enfants. D'où les réticences des hommes au sujet de la limitation des naissances. C'est ainsi que parmi les parlementaires, surtout au Sénat, le rejet de la loi Neuwirth sur la contraception a été encore plus vif que pour l'avortement. Ils avaient le sentiment d'être dépossédés de leur virilité. Certains considéraient même que la liberté née de la contraception pouvait mener les femmes à la débauche voire à la luxure ».

300 décès par an

« Les femmes des milieux favorisés pouvaient aller avorter à l'étranger. Les autres traversaient des situations dramatiques avec le recours aux faiseuses d'anges dans les arrière-boutiques où l'on se livrait à ces pratiques clandestines. Plus de 300 femmes décédaient chaque année des conséquences d'un avortement ».

Soutien des mouvements féministes

« Mes convictions étaient arrêtées. Mais les mouvements féministes relayés par la presse féminine, les divers organismes militants, m'ont aidé à défendre la loi auprès de l'opinion publique ».

Aux femmes de décider

« Certains voulaient que des commissions statuent de façon individuelle sur l'avortement. C'était inacceptable, car une fois de plus, cela revenait à créer des inégalités entre la femme avertie qui saurait plaider son dossier et celle qui se retrouvait en grande difficulté. Je voulais que la responsabilité de la décision appartienne à chacune ».

Pressions « amicales »

« Un parlementaire prestigieux et influent m'a pressée de renoncer à la loi au prétexte que j'allais provoquer des troubles d'une ampleur digne de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat ou de l'affaire Dreyfus ».

Violence inouïe des attaques

« Je n'avais aucun état d'âme et je m'étais préparée à entendre des critiques acerbes. Mais pas à la violence inouïe des attaques à l'assemblée. J'ai reçu des lettres haineuses, pornographiques. Aujourd'hui encore, je reçois des courriers qui me demandent de me désolidariser de cette loi. Certains ne sont pas innocents, lorsqu'on m'accuse d'avoir assassiné 6 millions d'enfants… »

Touchée par les jeunes

« Beaucoup aujourd'hui me remercient. Mais je suis surtout surprise par les réactions des jeunes, par leur intérêt, leur curiosité à l'égard de la situation des femmes et leur émotion lorsqu'ils découvrent le malheur des femmes, et l'indifférence de beaucoup d'hommes ajoutée alors à celle de la société et des notables ».

Commentaires (1)

Simone Veil contre la PMA et
Orwellement vôtre ven, 30/06/2017 - 13:53

Simone Veil contre la PMA et GPA.

Ce que les média ne nous disent pas ,
Elle était présente à la manif pour tous : contre le mariage homosexuel, mais aussi contre la PMA et GPA.

En ce qui concerne l'avortement,elle avait un avis critique sur l'évolution de sa loi :
L'avortement qui devait initialement concerner des femmes dans la détresse et des cas dramatiques, on est passé à un avortement de "confort ".
Cela concerne 200 000 femmes par an, un bébé sur 5 est avorté ...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.