Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Culture Pierre Dubreuil : "Je souhaite transformer l’image de l’archéologie"

0 25.02.2013 14:52
Pierre Dubreuil vient d’être nommé directeur général de l’Inrap.

Pierre Dubreuil vient d’être nommé directeur général de l’Inrap.

DR

Le Manceau Pierre Dubreuil, directeur général du Muséum d’histoire naturelle, vient d’être nommé directeur général de l’institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap), sur proposition de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti.

Quels souvenirs gardez-vous du Muséum national d’histoire naturelle ?

Pierre Dubreuil : J’y suis arrivé en 2001, d’abord comme directeur des ressources humaines puis directeur général des services. C’est un très bel établissement mais le Museum était en situation financière délicate et le climat social était difficile. Après onze ans, j’avais envie de changer. J’arrivais en fin de mandat et la direction de l’Inrap s’est présentée comme une opportunité passionnante alors que se met en place le Livre blanc de l’archéologie préventive, dans la perspective d’une grande loi sur le patrimoine.

Quelles missions vous attendent à l’Inrap ?

L’Inrap répond avant tout à des missions de terrain. Il faut être très réactif car nous sommes en secteur concurrentiel avec des structures privées, voire parfois des collectivités locales qui disposent d’un service d’archéologie. L’archéologie préventive est souvent vécue comme une contrainte par les élus car les fouilles induisent des retards dans les projets. Je souhaite transformer cette image pour valoriser l’intérêt patrimonial auquel les populations sont de plus en plus sensibles. Mes premières visites seront consacrées aux fouilles de Rennes et au site de Notre-Dame-des-Landes, sous tension puisque les quatre archéologues en mission travaillent sous protection policière.

Que pensez-vous de la polémique née de votre nomination ?

Elle ne repose sur rien. La chasse aux sorcières évoquée par Christine Albanel et Frédéric Mitterrand (NDLR : anciens ministres de la Culture) n’a aucun sens puisque le ministère avait déjà mis un terme au mandat de mon prédécesseur quand j’ai fait acte de candidature. Par ailleurs, je suis conseiller régional d’Ile de France sous l’étiquette Divers gauche et non socialiste. Porte-parole du Mouvement Républicain Citoyen de Jean-Pierre Chevènement, je revendique mon appartenance à la gauche républicaine. Mes détracteurs me reprochent surtout de ne pas appartenir au sérail de la Culture car je viens du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Propos recueillis
par Frédérique BRÉHAUT

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.