Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Courcemont Le formidable élan de générosité des Sarthois pour Sylvie et Hans

10 02.02.2013 07:12
Ils sont nombreux à venir aider le couple de Courcemont.

Ils sont nombreux à venir aider le couple de Courcemont.

Photo "Le Maine Libre", Hervé Petitbon

Pendant six ans, le couple a vécu dans un mobile-home près de sa maison en ruine. 200 Sarthois mobilisés par TF1 et l’émission « Tous ensemble » sont venus mettre fin à cette situation invivable.

Le lieu-dit sur la commune de Courcemont répond à un joli nom. « Le Charme ». Par beau temps, l’endroit niché au creux de la verte campagne sarthoise, doit être bien agréable.

Pour l’heure, c’est une pluie battante qui tombe sur ce coin de Sarthe. Un temps à ne pas mettre un pied dehors. Et pourtant, l’endroit fourmille et une foule dense s’active dans tous les sens.

Les poings enfoncés dans ses poches, sans pour autant qu’il ne se tourne les pouces, Bernard hausse les épaules. « C’est pas trois gouttes qui vont nous arrêter », affirme le retraité mamertin, visiblement choqué qu’on puisse penser le contraire. « Ce qu’on fait là est trop important. On n’est pas là pour penser à nous-mêmes. »

Penser aux autres, donner de son temps. C’est ce que ces 200 Sarthois sont venus faire à Courcemont pendant dix jours. Des quatre coins de la Sarthe et même des départements limitrophes, ils ont afflué en ce mercredi matin pour aider Sylvie, Hans et la petite Annouck, dans une situation désespérée.

200 bénévoles à pied d’œuvre

Avant que l’appel à l’aide de ces Sarthois ne soit enfin entendu par Marc-Emmanuel Dufour, le charismatique animateur de l’émission « Tous ensemble » sur TF1 dont le principe est de générer un élan de solidarité pour venir en aide à une famille en situation de mal-logement.

Et ça fonctionne. Arlette, 62 ans, et Isabelle, 38 ans, sont des fidèles du programme et n’ont pas hésité à faire plus d’une heure de route depuis Le Grand-Lucé pour venir prêter main-forte.

« On voit ça à la télé et on a les larmes aux yeux de voir les situations de ces familles et l’aide qui leur est apportée », explique Arlette, émue. « Alors, quand on a vu que la famille d’Hans et Sylvie avait besoin d’aide, on est venu. » Et ce, même si quasiment aucune des personnes présentes n’a jamais rencontré le couple de Courcemont.

De nombreux artisans, charpentiers, électriciens, plombiers… sont également de l’aventure et pendant que les autres bénévoles formaient une chaîne humaine pour déménager les effets personnels de la famille, les professionnels, managés par Marc-Emmanuel, ont commencé le diagnostic des travaux à réaliser.

Yannick Baillet, 38 ans, est plombier chauffagiste à Teillé. « C’est important d’être solidaire. J’ai un savoir-faire par ma profession d’artisan et c’est important que je le partage pour des causes comme ça »

« Maison de paille où l’on rit vaut mieux qu’un palais où l’on pleure », dit le proverbe chinois. Des rires, il va y en avoir des tonnes à Courcemont au cours des dix prochains jours pour offrir à Sylvie, Hans et Annouk, une chance de vivre dans un palais où l’on a chaud au cœur.

Mathilde BELAUD

Commentaires (10)

Le co stockage entre particuliers, autre exemple de solidarité
martinchenip ven, 11/07/2014 - 12:51

Une très belle histoire qui prouve une fois de plus qu'il faut mieux compter sur les petites gens comme nous plutôt que sur les grandes institutions pour régler ses problèmes ! La famille était vraiment dans une situation délicate, stocker les affaires devait constituer un sacré désordre... En tout cas quand on voit à quel point le co-voiturage mais également le co-stockage se développent actuellement, je trouve que ça donne de l'espoir : comme le disait Kropotkine, l'entraide est un facteur d'évolution !
Je sais qu'il y a aussi des organismes qui proposent très souvent des prestations de stockage d'affaires pour les déménagements comme Annexx, c'est également très pratique !

Bonjour, Je suis actuellement
tuchinha (non vérifié) mer, 06/02/2013 - 00:18

Bonjour,
Je suis actuellement bénévole sur cette initiative ou chacun s'investi comme il peut, les vrais bénévoles ne se posent pas des questions futiles, mais plutôt comment aider une famille en difficulté?
Dans les temps qui courent, ou si chacun donnait un peu ça ferait beaucoup.
ça s'appelle la générosité, le don de soi.<3

@CITOYEN72400
Moïsette dim, 03/02/2013 - 11:59

Bien sûr que c'est le but, revendre la maison avant que tous les défauts ne réapparaissent . Nous ne voyons que Marc-Emmanuel alors que sur un chantier, il n'y est présent que 2 ou 3 fois par semaine (quelques heures).
C'est de la télé-réalité pour faire de l'audience et du fric à TF1.
Je ne nie pas que ces personnes aient des ennuis de santé.

tous ensemble sur la commune de courcemont
charlotte evrard (non vérifié) dim, 03/02/2013 - 11:29

je viens m excuser pour l article que j ai mis concernant le charme comme quoi la maison etait en ruine j ai eue le journaliste qui ma bien certifiee qui avait acheter la fermette a renover mais qui non pu le faire pour raison de sante je mexcuse aupres euxet leur souhaite un bon retablissement

TF1 : DU TEMPS DE CERVEAU HUMAIN DISPONIBLE
CITOYEN72400 sam, 02/02/2013 - 22:42

<< D'ailleurs , souvent les gens qui ont fait appel à TF1 revendent leur maison peu après >>

C'est le but , non ? Ne soyons pas naïf !
Chronologie : Charlotte Evrard ,vend la maison il y a sept ans dans l'état ; sept ans plus tard , TF1 ( ah !!! Bouygues , des maisons de maçons ! ) rachète le souci sur fond de misère hugolienne et te l'expédie en une semaine ( ben oui , c'est cher l'heure de tournage ! ) et fait un max de tunes en pub .Et ensuite , les pauvres bénéficiaires revendent le bazar baclé , vite fait , bien fait , pour , eux aussi , faire un max de tunes .
D'ailleurs , dans cette emission ,.... il y a une catégorie de bénévoles que l'on ne voit jamais........et qui pourtant , ont fait la fortune de Bouygues père , un max de tunes ,vite fait , bien fait . Allez , cherchez..............

Je ne résiste pas à l'envie de vous donner le lien du dessin de Wiaz et de Cabu qui avait signé l'arrèt de mort de " Droit de réponse " de Michel Polac sur TF1 en 1987.
http://i.huffpost.com/gen/719607/original.jpg

Vite fait
Moïsette sam, 02/02/2013 - 18:28

Mal fait
Un bénévole qui avait travaillé dans le sud de la France avait mis un article dans un journal. Il expliquait le travail bâclé. Ex, là où on peut mettre 10 cm d'isolation, il en était mis 20, donc tout se déchirait en forçant, des revêtement mis sur du vermoulu, Il avait aussi signalé que des travaux faits dans ces conditions, quelques mois après, l'humidité envahissait la maison. Ces "rénovations" sont faites pour des personnes sans gros revenus et il est posé des installations électriques (chauffages, lumières, chauffe-eau) qui consomment énormément. D'ailleurs, souvent les gens qui ont fait appel à TF1 revendent leur maison peu après.
C'est logique, on ne refait pas une habitation en 8 jours alors qu'il y aurait, si c'était fait convenablement, plusieurs mois de labeur.

à Moîsette ...
jean-luc 1 sam, 02/02/2013 - 20:44

En réponse à Moïsette - Vite fait

Tout à fait d'accord avec vous ,que du bon sens ,il est clair que cette émission fait de l'audience parce quelle génère beaucoup de sympathie et d'amitié envers les personnes ,mais les maisons ainsi reconstruites à la va vite ne seront jamais pérennes ,de nos jours les artisans confondent peut être trop vitesse et précipitation ,il n'y a plus l’amour du travail bien fait ,seul le prix final compte ,une maison doit durée au minimum 20 années sans travaux de rénovation !.
La générosité c'est bien ,le travail bien fait est mieux ,peut être faudrait il revoir le concept de cette émission ,en accordant plus de temps à la rénovation ,ou en accordant des sommes d'argent pour l'achat des matériaux avec la mise en œuvre par des artisans qualifiés sur une durée plus longue ,mais la télé réalité ne voit pas les choses comme ça !

maison courcemont le charme
charlotte evrard (non vérifié) sam, 02/02/2013 - 11:41

je suis tres etonnee car etant l ancienne proprietaire quand j ai vendu cette maison les personnes savait tres bien qu iln y avait pasz de chauffage et n y de sanitaire pour moi elle n etait pas en ruine comme vous marquer dans le journal et sur facebook

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.