Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Coulans-sur-Gée Damada fait danser le monde entier [Vidéo]

0 25.05.2015 17:26
  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


  • Bourrée auvergnate, danse de Gascogne ou du Pays-Bas, le festival Damada s'enrichit de la diversité des pas. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin


La petite commune sarthoise a tapé du pied, tourné et viré ce week-end au son des musiciens du festival Damada qui attire les amoureux des danses venus par centaines du monde entier.

Il y a les étrangers qui viennent en Sarthe pour assister aux 24 Heures. Et il y a ceux qui y viennent pour... danser !

De Suisse, de Belgique, d'Allemagne, d'Italie, des États-Unis... Ils font le déplacement tous les ans pour participer au festival Damada, dont la quinzième édition se tenait ce week-end à Coulans-sur-Gée.

Au cours du week-end de la Pentecôte, ce sont ainsi 400 personnes chaque jour, et jusqu'à 1 000 le soir pour les bals qui ont fréquenté le festival.

 


Reportage à lire dans nos éditions du « Maine Libre » datées de ce mardi 26 mai.
À lire également sur ordinateur, tablette et smartphone.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.