Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Coulaines Piscine : la colère du maire, le soutien de la fédération du bâtiment

2 24.11.2014 15:15
La piscine de Coulaines est-elle menacée?

La piscine de Coulaines est-elle menacée?

Le CNDS (Centre national pour le développement du sport) vient de confirmer son refus d'apporter une aide financière à la rénovation de la piscine de Coulaines.
Christophe Rouillon, le maire de Coulaines, ne décolère pas : « Cette décision est incompréhensible. La façon dont sont attribuées, ou pas, ces subventions, pose question. Le système est totalement opaque. » Sans ces fonds du CNDS (570 000 euros), c’est le projet de rénovation de la piscine, d’un coût total de 4,5 millions d’euros, qui est remis en cause.

Et sans ces travaux, c’est l’avenir de la piscine qui est menacé. « L’équipement, ancien, est susceptible de ne plus répondre aux normes d’un jour à l’autre, en cas de pépin », fait remarquer Christophe Rouillon.

De son côté, Noël Peyramayou, le président de la Fédération française du bâtiment en Sarthe vient d’écrire à la préfète pour lui faire part de sa « vive émotion » suite au refus du CNDS. Le chantier serait le bienvenu pour les entreprises du bâtiment, frappées par la crise. « Le Bâtiment sarthois comptait 10 000 salariés à la fin de l’année 2011. Il en emploie aujourd’hui 8 500. A l’instar du futur complexe commercial prévu à Béner, que j’ai déjà évoqué avec vous par ailleurs, nous avons besoin d’investissements qui dynamisent le territoire et créent de l’activité. Car seule l’activité crée l’emploi » écrit Noël Peyramayou.

Commentaires (2)

Soutien au Maire de Coulaines. Mais!
christophe.leroi lun, 24/11/2014 - 22:16

La piscine est un des rares lieux où jeunes et moins jeunes peuvent se détendre, s'amuser à des tarifs abordables.
C'est un lieu nécessaire pour apprendre à nager. Il faut donc restaurer cette piscine.
Mais attention! Rouillon est un socialiste et l'on connaît pour le PS cette gourmandise affichée à ponctionner à coups de taxes et d'impôts la classe moyenne... qui ne bénéficie par ailleurs d'aucun passe-droit pour des tarifs préférentiels dans les officines publiques et qui risque de se noyer chaque fin de mois davantage dans des soucis financiers qui n'existaient que peu ou prou avant!

les curieuses manieres des ministres PS
logjeuhan (non vérifié) lun, 24/11/2014 - 18:19

Pascale Boistard secrétaire d'Etat aux Droits des femmes a perçu plus de 7 500 euros pour un «rapport sur la politique d'immigration du Conseil régional d'Île-de-France : la valorisation de l'apport de l'immigration». En plus de ses 3 400 euros mensuels perçus en tant qu'élue locale et ses 2 300 euros au titre du poste d’assistante parlementaire de la sénatrice de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Le secrétaire d'État aux Anciens combattants, Kader Arif, contraint de jeter l'éponge en raison de soupçon de favoritisme L'enquête visant M. Arif a été ouverte à Toulouse en septembre, avec pour but de vérifier si deux sociétés successives d'organisation de spectacles, dirigées notamment par son frère puis par ses neveux, ont pu bénéficier de favoritisme pour remporter deux marchés pluriannuels d'un montant de plusieurs millions d'euros avec la région Midi-Pyrénées.
Où voulez vous dans ces conditions trouver de l'argent ? des subventions ? Le PS a deja tout pris.
Mauricette,poches vides

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.