Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Concours Il reçoit 15 000 € et promet d’installer son entreprise en Sarthe

1 09.07.2014 18:18
Le meuble connecté d’Amaury Moulin (chèque en main) a séduit le jury.

Le meuble connecté d’Amaury Moulin (chèque en main) a séduit le jury.

Le concours « Sarthe me up », organisé par le Conseil général, a soutenu le projet de mobilier connecté d’un jeune entrepreneur parisien.

« Sarthe me up », c’est le nom de la politique de marketing territorial du Département. De la communication pour vanter les mérites de la Sarthe, autour de l’épanouissement tant professionnel que personnel. C’est aussi un concours pour encourager les jeunes entrepreneurs à s’installer chez nous.

Le concours « Sarthe me up » a dévoilé ses lauréats vendredi. Sur les 32 postulants de départ, cinq ont été retenus pour s’entretenir avec le jury, présidé par Guillaume Richard, PDG d’O2 (services à la personne), dont le siège est implanté en Sarthe. A la clé de ce concours, un chèque de 15 000 €. En échange, le lauréat s’engage, moralement, à venir s’installer en Sarthe.

Vendredi, c’est Amaury Moulin, 27 ans, de la région parisienne, qui a séduit le jury, avec son projet « Connection », qui allie artisanat, design et technologie.

« Notre premier produit est une table connectée, dont la surface est composée de 40 cases lumineuses, qui sont contrôlables à distance. Les 15 000 € vont servir à finir notre prototype et vont permettre de constituer un capital de départ pour la création de notre société », explique cet ingénieur déjà à la tête d’une entreprise de mobilier. Pour lui, la Sarthe est « bien positionnée, entre Paris et la Bretagne, proche de plusieurs savoir-faire dont nous avons besoin ».

Deux autres candidats ont retenu l’attention du jury : Clément Lagarrigue, originaire de la Sarthe, qui a conçu un matériau permettant de réduire les nuisances sonores, applicable à l’habitat comme aux véhicules. Un projet mené avec le laboratoire acoustique de l’université du Maine.

Audrey Sovignet, originaire d’Ile-de-France, est quant à elle en train de développer une application mobile pour les personnes handicapées. L’application recensera les expériences positives et négatives des personnes handicapées quant à l’accessibilité des lieux recevant du public.

Ces participants vont désormais être suivis, accompagnés, par plusieurs chefs d’entreprises sarthois engagés dans le dispositif « Sarthe me up ». Avec l’espoir que les porteurs de projets s’installent un jour en Sarthe.

Commentaires (1)

BIZARRE
logjeuhan (non vérifié) jeu, 10/07/2014 - 13:04

J'ai du mal à suivre ,le gagnant est deja Laureat 2013 du Réseau Entreprendre Val d'Oise qui accorde des prets préferentiels à 0% sur dix huit mois ,il y est evidemment implanté

Quant à Audrey Sovignet,laureate du tout premier concours Biilink Ma première entreprise, a reçu 25 000 euros en Mars et tout un réseau de partenaires pour permettre de lancer « I wheel share », la première plate-forme numérique de partage d'expériences et de crowd-funding (le financement participatif) dédiée au handicap,
En français : une plateforme qui recense les témoignages de personnes en situation de handicap moteur

Je sais qu'on est en plein tour de France ,mais si on doit toujours recompenser les memes et les acompagner ,ça va pas faire beaucoup de projets à l'arrivee.

Mauricette

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.