Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Changé La réforme des rythmes scolaires se déroule plutôt bien

1 10.10.2013 10:12
Maire, personnel et représentant FCPE semblent satisfaits de ce premier mois d’école.

Maire, personnel et représentant FCPE semblent satisfaits de ce premier mois d’école.

Les 630 élèves de Changé ont repris le chemin de l’école publique depuis plus d’un mois, 4 jours et demi par semaine. S’il est encore trop tôt pour faire le bilan de la réforme des rythmes scolaires, on peut déjà dresser les premiers constats.
Celui du maire Joël Georges est sans appel. « Je suis très content d’être parti en 2013 », même si « ce n’est pas si simple que ça. Cela a nécessité un gros travail de mise en place ». Une année pendant laquelle un groupe d’élus, parents, enseignants… a planché « pour le bien-être de l’enfant ». Les Changéens sont plutôt bien lotis. En plus de personnel compétent (la plupart titulaires d’un Bafa ou formés à la petite enfance), la restauration scolaire a été mise en place le mercredi midi et un bus communal transporte les enfants inscrits au centre de loisirs.
Si le maire ne trouve pas « normal que les communes supportent ces dépenses », il admet néanmoins qu’il n’a pas été très compliqué de trouver les 70 000 € (en plus des 56700 € d'aide de l'Etat) nécessaires à la réforme, notamment en faisant des coupes dans des postes tels l’éclairage public (qui ne fonctionne plus entre minuit et 5 heures) et les espaces verts (suppression des produits phytosanitaires).
Nathalie Acard, Atsem, et Gaëlle Auclair, responsable des rythmes scolaires, qui chapeautent les activités éducatives, sont contentes de la manière dont se déroulent les ateliers. Jeux de société, cuisine, origami, jardinage, danse, sport mais aussi temps libre « parce que l’ennui est nécessaire », les animations ne manquent pas. Viendront s’ajouter à partir de janvier les associations sportives et culturelles, qui « interviendront en doublon ». Des activités dont les horaires ont été mis en place pour le bien-être de l’enfant, après la pause méridienne pour les élèves d’élémentaire et à 16 heures pour les maternelles. Et qui permet également au personnel d’intervenir sur les deux tranches horaires, ce qui rend leur situation moins précaire.

Commentaires (1)

comme quoi,quand on veut ,on peut
logjeuhan (non vérifié) jeu, 10/10/2013 - 18:23

une demarche intelligente ,au lieu de toujours faire de la politique de bas etage et de se plaindre en permanence ,on peut toujours trouver les fonds necessaires en supprimant ce qui est inutile .
Dommage que Le Mans ait privilégié les finances de son club de foot à l'education et reporté la reforme qu'il faudra faire de toute façon. Peut etre trop compliquée pour des élus dépassés ;Une reforme qui aurait couté 1 mIillion d'euros alors que ce club nous aura couté cinq fois plus .
Mauricette

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.