Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Champagné Tué par un fusil : des psychologues pour les collégiens manceaux

2 27.06.2015 17:16
Après le drame de Champagné, une cellule psychologique a été mise en place au collège Saint-Joseph.

Après le drame de Champagné, une cellule psychologique a été mise en place au collège Saint-Joseph.

Google Street View

Mercredi à Champagné, un enfant de 12 ans a trouvé la mort. Un coup de fusil accidentel a tué le garçon qui se trouvait avec son cousin au moment du drame.

Il avait été indiqué dans un premier temps qu'aucune cellule psychologique n'avait été mise en place dans l'établissement scolaire de la victime situé au Mans.

Le collège Saint-Joseph où l'enfant était scolarisé fait aujourd'hui savoir que « des psychologues étaient présents dans l'établissement pour rencontrer les enfants qui en avaient besoin. Toutes les familles en ont été informées. La prise en charge de ces élèves va se poursuivre si cela s'avère nécessaire et cela malgré l'arrivée des vacances scolaires. »

Commentaires (2)

et pour le bébé ?
forhand sam, 27/06/2015 - 18:45

et pour le bébé de deux ans tué à coups de couteau par son père ? On fait quoi ?
Il y a quelqu'un pour nous remonter le moral de devoir partager notre quotidien avec des abrutis pareils?
Cette région de France est quand même particulière! D'une sauvagerie inquiétante!
Lors des municipales vous avez laissé un maire agresser un concurrent et même un journaliste sans qu'il y ait eu la moindre conséquence pour lui. Il a été réélu sans le moindre problème .
Honte de rien !
Et vous voudriez que les autres respectent les lois ?

armes en liberté non surveillee
logjeuhan sam, 27/06/2015 - 18:36

j'ai du mal à comprendre comment ces armes qui sont soumises à declaration ne sont pas immediatement retirees du circuit lors du deces de l'utilisateur autorisé.
il y a pour le moins un laxisme chez ceux qui doivent controler ces armes ,police,gendarmerie sans oublier les societes de chasse qui se croient au dessus des lois.
Qu'on nous bassine avec "charlie" et qu'on laisse ces armes à la disposition de n'importe qui est aberrant . Combien d'armes de "chasse" disparaissent lors des deces et se retrouve dans des mains non autorisees.
Une vie.....
Mauricette

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.