Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Challes Compteur changé : l’habitant aurait aimé être plus au courant

1 13.09.2013 09:22
François Pasquier devant son compteur tout neuf : « Qu’est-ce qui me prouve que l’ancien était défectueux ? »

François Pasquier devant son compteur tout neuf : « Qu’est-ce qui me prouve que l’ancien était défectueux ? »

Photo "Le Maine Libre"

ERDF change le compteur d’électricité d’un abonné pour cause de « dysfonctionnement ». Six jours plus tard, le Challois reçoit un « rattrapage » d’une année de consommation. Et s’interroge sur la méthode.

Les factures sont là, soigneusement rangées, de 2001 à 2013, date de son ancien compteur et du nouveau qui vient de lui être posé au 1er août.

François Pasquier ne décolère pas. Même si ERDF lui avait signifié par courrier le 18 juillet que son compteur « laissait apparaître une variation importante de consommation ».

Consommation « rectifiée »

Le 1er août, des agents viennent « sans rendez-vous » et changent ledit compteur. Six jours plus tard, le Challois reçoit un nouveau courrier : « Le dysfonctionnement a eu pour conséquence une diminution des volumes de consommation enregistrés », lui rectifiant une consommation de plus de 24 000 kW/h. « La consommation d’une année ! »

« Moi je conteste que le compteur soit défectueux. Qu’est-ce qui me le prouve ? Qu’on me présente la preuve ! »

Evolution du foyer

Ses relevés font état « d’une consommation en baisse ces six dernières années », avec un réel décrochage - deux fois moins de consommation - les deux dernières années. « Nous sommes passés de quatre à deux personnes, dans le foyer », explique sa femme. Alors la baisse n’est pas si incompréhensible.

Même constat au sein d’un foyer parignéen, à l’histoire similaire. Le « rattrapage » leur est estimé à plus de 8 000 kW/h. Leur baisse de consommation ces quatre dernières années ? « Notre fille, qui vivait chez nous, est partie faire ses études. »

« Rattrapage légal »

Du côté d’ERDF, on fait remarquer que « ce rattrapage est légal ». Les conditions générales de vente du fournisseur d’électricité le prévoient effectivement. « Cette opération se fait sur demande d’un fournisseur d’énergie. »

Direction EDF. Après recherches, « il y a effectivement eu des anomalies sur ce type de compteur », assure-t-on. Quelle solution face à la facture qui s’avérera salée ? « Demander un étalement. »

Du côté de l’association de consommateurs Que Choisir, on convient que « ces dossiers sont difficiles. Il faut présenter les arguments validant la baisse de consommation », résume une juriste.

« Je conteste la méthode »

François Pasquier ne l’entend nullement de cette oreille : « Moi, je conteste la méthode », campe le professeur. « Ce serait à moi de prouver mon innocence ? C’est l’inverse de la justice. Ce qui aurait été juste, ça aurait été d’étalonner le compteur pour voir s’il fallait vraiment le changer. » Et ainsi en avoir le cœur net quant à la consommation réelle du foyer.

Ronan LE MONNIER

Commentaires (1)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.