Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Cérans-Foulletourte Benoît est parti sur les traces de son grand-père déporté

0 29.04.2017 08:52
Benoît Lemonnier possède peu d’objets de son grand-père : cette photo et un briquet de la guerre 14-18. Photo « Le Maine Libre », Denis Lambert

Benoît Lemonnier possède peu d’objets de son grand-père : cette photo et un briquet de la guerre 14-18. Photo « Le Maine Libre », Denis Lambert

Benoît Lemonnier, 40 ans, a suivi les traces de son grand-père, Florent Beaury, jusqu’au camp de concentration Mauthausen en Autriche du 7 au 12 avril. Le résistant, arrêté en novembre 1943, a été déporté et est décédé dans les chambres à gaz d’Hartheim, centre de mise à mort autrichien.

À quelques jours de la Journée du souvenir des victimes de la déportation, qui se déroule cette année ce dimanche 30 avril, le petit-fils témoigne de son voyage.

Son grand-père, né à Roëzé-sur-Sarthe, a été soldat pendant la Première Guerre mondiale.

Il a servi à Épinal puis dans les Balkans. Il s’installe avec son épouse Yvonne Auduc à Cérans-Foulletourte après la Grande Guerre.

C’est par le biais de ses beaux-frères, Alfred, Roger, Edmond et André Auduc qu’il rejoint le réseau local de résistants Hercule Sacristain-Buckmaster. Les Sarthois étaient chargés, principalement, de récupérer des colis et des armes parachutées.

Plus d'informations dans nos éditions du "Maine Libre" de ce samedi 29 avril.
A lire également en version numérique. 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.