Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Bouches-du-Rhône Le mari sarthois assassiné : le procès renvoyé

0 19.05.2015 16:23
Christophe Lejard, chef d'entreprise de 48 ans, avait été tué d'un tir de fusil de chasse à la tête.

Christophe Lejard, chef d'entreprise de 48 ans, avait été tué d'un tir de fusil de chasse à la tête.

Le procès de la veuve jugée par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône avec son fils et un ami pour l'assassinat de son mari en 2010 a été renvoyé mardi à une session ultérieure en raison de l'état de santé de l'accusée.

Un médecin a déclaré l'état de santé de Roselyne Painchault, 61 ans, incompatible avec une comparution devant la cour d'assises et a ordonné un examen médical de l'accusée.

Mme Painchault est accusée d'avoir commandité l'assassinat de son époux, Christophe Lejard, originaire de la Sarthe, avec qui elle entretenait des relations conflictuelles depuis qu'il lui avait annoncé son intention de divorcer.

Selon l'accusation, elle craignait d'être lésée dans le partage du patrimoine.

Elle avait chargé l'un de ses fils nés d'un précédent mariage, Arnaud Privat, 38 ans, de recruter un tireur contre la somme de 15.000 €. M. Privat avait confié l'exécution du contrat à son ami proche, Christopher Munsch, 30 ans.

Christophe Lejard, chef d'entreprise de 48 ans, avait été tué d'un tir de fusil de chasse à la tête, le 24 novembre 2010 au petit matin, sur le chemin d'accès de son mas situé à Rognonas (Bouches-du-Rhône).

A l'ouverture des débats lundi matin, les trois accusés avaient reconnu les faits.

Mme Painchault était en outre poursuivie pour avoir commandité, depuis sa cellule, l'assassinat de M. Munsch et avoir escroqué 188 809 euros de capital décès.

Une des ses codétenues, à qui elle a ensuite reversé la somme pour « que l'argent (ne soit pas) disponible pour les parties civiles », comparaissait libre pour recel.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.