Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Mans Béner : qu'en pensent les futurs voisins d'Ikea et de Leclerc

4 20.11.2014 06:05
C’est derrière la maison de Laurent que sera construite la zone commerciale. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin.

C’est derrière la maison de Laurent que sera construite la zone commerciale. Photo « Le Maine Libre » Olivier Blin.

Depuis deux ans, Laurent loue une maison à Béner, dans une zone quasi vide. Mais un grand centre commercial devrait être construit à sa porte. Comment se prépare-t-il à l’arrivée des boutiques ?

La maison qu’occupe Laurent est la dernière située à l’extérieur de la future zone commerciale du Béner, qui devrait accueillir un Ikea, un Leclerc, et une galerie marchande. 

S’il y a bien un autre logement au bout de la petite route cabossée, celui-ci est à l’intérieur du périmètre commercial. Sa propriétaire, une nonagénaire déterminée, a refusé de vendre, malgré les incitations financières des promoteurs, ce qu’elle a raconté à France Bleu Maine.

Après avoir été harcelée par les commerciaux, Marguerite est désormais sollicitée par de nombreux journalistes et refuse les interviews.

Pour Laurent, la situation est plus simple. « Je viens de Saint-Etienne, ça fait deux ans que nous nous sommes installés ici. Je vis avec ma compagne Loulou et ma fille de 14 ans, Clara. »

« Le Bricoman a déjà gâché le paysage »

De la fenêtre de sa cuisine, Laurent a une belle vue sur la campagne sarthoise. Des champs, des collines au loin.

Mais de l’autre coté de la D313, il y a déjà un magasin « Bricoman », qui s’est construit.

« Depuis qu’il est là, le paysage est déjà moins beau », regrette un peu Laurent, qui tempère : « De toute façon, nous avons 1 000 m2 de terrain, et la vue reste belle depuis la terrasse. Même si tout est construit, il nous restera ça ».

Retrouvez notre sujet complet sur l'arrivée des commerces dans Le Maine Libre du 20 novembre 2014. 

A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.

Commentaires (4)

sophia-antipolis
1t.b2 ven, 12/12/2014 - 22:47

En réponse à andre.vivet - Zone de Béner

C'est le nom de ce site dans le sud:
"...Territoire de recherche, d’études, Sophia Antipolis est aussi devenu un espace de vie, de culture, de loisirs, bercée par une architecture unique qui respecte la nature et s’insère parfaitement dans un paysage préservé où les premiers architectes ont été confrontés à un « double-bind » (un double commandement contradictoire) : devoir construire dans un contexte dont les des principaux attraits restait justement de ne pas être construit.

La plupart des dernières constructions achevées ou en cours de réalisations respectent cette volonté de furtivité jusqu’à esquisser une véritable esthétique de la disparition. De plus, c’est dans une architecture soucieuse des dépenses énergétiques et utilisant les nouvelles techniques, parfois développées à Sophia Antipolis, que se créent les nouveaux équipements, afin que Sophia reste un cadre unique par son identité, son esprit, sa diversité et sa forme, qui fondent sa richesse..."
Pour plus d’information, retrouvez le site de la fondation Sophia-Antipolis : http://www.sophia-antipolis.org/

Laid oui mais pas que pour Laurent
1t.b2 lun, 24/11/2014 - 22:54

Malheureusement pas que. Désolés Laurent, bien que ton calme et ta zénitude toute sarthoise (he oui tu l'es un peu) inspire le respect.
On se demande pourquoi ces affreux hangars accompagnés de leurs indissociable parkings
parsemés de plumeaux exotiques (obligation d'espaces verts;-) on se demande pourquoi disais-je ,ces verrues salissent le paysage alors que ces boîtes de conserve sont des bâtiments aveugles.
Ne pourraient-elles s'enterrer? et être éclairées, on se prend à rêver, par des patios? Avec jardins? et tiens pourquoi pas, être couvertes de toits végétalisés? et alors là je délire mais respecter le paysage en s'intégrant, au combien discrètement, jusqu'à respecter le bocage?
et pourquoi pas, être tellement agréable qu'elle pourrait servir de terrain de promenade le dimanche? et recevoir des jardins ouvriers sur leurs toits?
Non?
Il me semblait qu'on avait une école des beaux-arts au Mans?
Pourquoi ne pas, ouf pour une fois enfin, l'intégrer au projet?
ça s'est déjà vu, ça n'est pas du délire. ça existe dans le sud sur un site qui s'appelle mégalopolis. Dommage qu'il n'inspire pas +.
Dommage pour Laurent et sa famille et surtout pour tous les manceaux

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.