Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Ballon Le quidditch, c'est pas sorcier [Vidéo]

0 30.04.2016 19:57
  • Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers. Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert


  • Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert

    Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

  • Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert

    Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

  • Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert

    Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

  • Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert

    Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

  • Photo « Le Maine Libre » Denis Lambert

    Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

Les jardins du donjon de Ballon ont servi de terrain de jeu aux amateurs de Quidditch, sport inventé par la saga Harry Potter.

Le donjon de Ballon n'a rien à envier à Poudlard.

Comme dans Harry Potter, on y joue aussi au Quidditch !

Ici, pas besoin de pouvoirs magiques. Les règles ont été adaptées pour que les simples moldus (surnom des personnes sans pouvoir dans la saga de JK Rowlings) puissent pratiquer cette discipline aussi physique qu'insolite.

Ce samedi, le jardin du donjon de Ballon a accueilli des matchs de quidditch entre les Paris Frog et les Harfangs d'Angers.

 

 

De jeunes sportifs d'une vingtaine d'années qui entendent bien populariser cette discipline. « La moitié des joueurs est fan d'Harry Potter bien sûr, mais les autres sont attirés par l'envie de pratiquer un sport peu commun », expliquent les joueurs angevins qui ont créé leur équipe il y a six mois. « Il y a des règles, il y a du contact, c'est physique mais c'est très ludique et on ne se prend pas au sérieux ! »

Chaque équipe est composée sur le terrain de trois poursuiveurs qui doivent envoyer une balle à travers trois anneaux, un gardien qui doit défendre les anneaux et des batteurs qui attaquent les poursuiveurs de l'autre équipe en les cognant avec des balles de dodgeballs. Le tout bien sûr en enfourchant un manche de balais.

À la 17e minute de jeu, l'attrapeur entre en jeu, un par équipe. Leur but : s'emparer du vif d'or, attaché dans le dos d'une personne neutre. Dès que le vif d'or est attrapé le match est terminé.

Pour les novices, des initiations étaient également proposées.

« C'est génial ! » s'exclament Chloé, Mathéo et Sarah, 16 et 17 ans, venus de Bonnétable. « On est fans d'Harry Potter alors on a sauté sur l'occasion de venir voir et essayer. C'est super cool. Au début, les règles sont un peu compliquées à comprendre. C'est dommage qu'il n'y ait pas d'équipe en Sarthe ! »

Mathéo a d'ailleurs pris contact hier avec les Harfangs d'Angers pour jouer avec eux quand il étudiera là-bas.

Mathilde Belaud

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.