Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Maine Libre.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Automobile Endurance : Sébastien Bourdais débute sa saison à Daytona

0 30.01.2013 17:15
Les protos US sont beaucoup moins élaborés que ceux que Sébastien Bourdais, ici avec ses coéquipiers McNish-Popow-Dalziel, à l’habitude de piloter en Europe.

Les protos US sont beaucoup moins élaborés que ceux que Sébastien Bourdais, ici avec ses coéquipiers McNish-Popow-Dalziel, à l’habitude de piloter en Europe.

Photo DR

Absent aux prochaines 24 Heures du Mans pour cause de concurrence avec le championnat IndyCar aux Etats-Unis, le Français ouvre sa saison par une 6e place à Daytona.

La grande classique floridienne marque chaque année le coup d’envoi des hostilités en endurance et en sport auto tout court puisque les autres championnats débuteront pour la plupart en mars prochain avec, coup sur coup, les 12 Heures de Sebring (16 mars) puis, huit jours plus tard et à quelques dizaines de kilomètres, le GP de Saint-Petersburg. Chez Bourdais justement.

« Notre lot de pépins »

« On attend ce moment avec impatience », confirme le premier français des 24 Heures de Daytona au volant d’un prototype Ford-Riley. « Cette voiture reste malgré tout une grosse GT : lourde, sans effet de sol, dépourvue de charge, bref, elle ressemble à une GT2. Au niveau design elle est plus jolie, mais elle n’a rien de comparable avec les protos que l’on connaît en Europe. Cela reste malgré tout une auto cohérente, même si à mon grand regret elle va moins vite qu’avant. »

Pour sa quatrième participation à l’épreuve, le Manceau est parvenu pour la première fois à rallier l’arrivée. « J’ai occupé la tête de la course durant un moment mais face aux BMW, les seules à pouvoir doubler, il n’y avait rien à faire… De plus, au sein de l’équipe on a connu notre lot de pépins ; mon coéquipier Allan McNish a d’ailleurs été victime d’un problème d’accélérateur sur la fin. Nous sommes passés à côté au niveau set-up alors que l’auto marchait bien la veille du départ. »

6e à 13 tours de la BMW vainqueur du team Chip Ganassi, S. Bourdais a fait mieux que les autres français engagés puisque Sarrazin, Minassian et Pagenaud ont tous été confrontés à des problèmes mécaniques.

« J’espère qu’on connaîtra un peu plus de réussite lors de la prochaine course car je pense disputer les 6 h de Watkins Glen en juin prochain avec l’équipe Starworks. Si l’occasion se présente, j’aimerais courir d’autres courses de Grand-Am. Dans la mesure aussi où mon calendrier d’IndyCar le permet puisque je fais la totale cette saison. Y compris les 500 Miles d’Indianapolis. J’aurais bien aimé participer aux 12 H de Sebring, mais je n’ai rien en vue pour l’instant. »

Dubitatif quant aux chances des différents mondes de l’endurance (Grand-Am-ACO) de parvenir à une unification sur le plan réglementaire pour 2014, Seb se fait également à l’idée de ne pas participer au 90e anniversaire des 24 Heures du Mans puisque le même week-end il roulera à fond les manettes sur l’ovale d’Iowa au volant la monoplace l’écurie Dragon Racing.

Bruno PALMET

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Le Maine Libre

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Le Maine Libre.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.